Je ne mange plus de viande. Je suis végétarienne.

Toute ma vie on m’a dit de manger ma viande. Parce que la viande c’était bon pour moi. Oui, j’aimais la viande. J’aime encore ça. Osso bucco, bœuf bourguignon, des côtes levées, un steak, un coq au vin… Des plats délicieux et réconfortants.

Mais en vieillissant mon appétit pour la viande s’amenuise. Alors que pour mes deux meat lovers un souper doit se composer de viande…  de beaucoup de viande.  Or une portion adéquate équivaut à la grandeur de la paume de notre main.

Ce documentaire à la fois drôle et choquant révèle les impacts absolument dévastateurs sur la planète de l’élevage industriel des animaux de ferme pour l’alimentation

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai vu Cowspiracy sur Netflix. Le documentaire m’avait vraiment interpellé, mais pas totalement convaincu. On y parlait entre autre de la consommation du lait de vache qui serait néfaste pour les humains, de la consommation de viande et de ses conséquences sur l’environnement.

Le film sur la santé que les organisations de santé ne veulent pas que vous voyez

La semaine dernière j’ai regardé What the health sur Netflix. Ce documentaire traite des conséquences nocives de la consommation de viande sur notre santé; le diabète de type 2, les maladies coronariennes, les maladies auto-immunes et les cancers. Les effets néfastes de la consommation de lait de vache et du fromage chez l’humain. La collusion entre les associations de promotion de la santé; comme celle pour le diabète et le cancer du sein et des producteurs de viandes, d’œufs et de produits laitiers. Ces mêmes associations qui recommandent à leur public cible de consommer ces produits qui en fait causent ces maladies et les aggravent.
On démolit le mythe des viandes blanches qu’on prétendait plus saines pour la santé.  Idem pour les poissons.

L’argument qui m’a à la fois dégoûté et convaincu a été d’apprendre que souvent le lait de vache est contaminé par du pus. 88% de la viande de porc est souillée par des excréments.  J’ai eu envie de vomir!

Biensur, What the health fait la promotion du végétarisme. Cette fameuse plant based diet où on tire un trait sur les viandes, produits laitiers et les œufs. Des participants au documentaire ont adoptés cette diète et ont vu leur santé s’améliorer rapidement et drastiquement. Au point de couper de moitié la dose d’insuline, ou de carrément arrêter tous leurs médicaments. Assez spectaculaire en effet.

Mangez de la viande et mourez. Les gens pensent que manger de la viande ne tue que les animaux. En vérité ça vous tue aussi

Après avoir regardé ce documentaire ma décision était prise; finie la viande. Adieu bœuf, porc, poulet et poisson. Je suis maintenant lacto-ovo-végétarienne. La transition d’omnivore à végétalienne me semble un peu trop drastique. Le lait de soya dans mon café matinal ne m’a pas convaincu… malgré le pus.
Je ne suis pas encore prête à dire adieu au fromage, au yogourt et à la crème glacée.
Par contre, la viande ne me manque pas.

Étonnamment, je n’ai pas rencontré de résistance. Bon, sauf de Metal Ado. Mais pour mon homme, 3nager et mon petit chat sauvage ce changement est bienvenu. Je ne compte priver personne de viande, mais j’ai été claire: de prime à bord les repas que je cuisinerai seront végétariens, mais j’accepterai de préparer de la viande si on me le demande. Je ne veux pas devenir une végétarienne castratrice et dictatrice. Je veux qu’on respecte mon choix et je dois respecter le leur.

Végétarien contre Mangeur de viande

Mes premiers constats sont les suivants: la facture d’épicerie est moins importante. Je ne me sens plus ballonnée. L’eczéma sur mes mains semble sur la voie de la guérison. On a mangé une plus grande variété d’aliments. On a essayé de nouvelles recettes.  C’est déjà un bon départ.

Il ne faut pas se leurrer, on peut mal manger même si on est végétarien.  Au même titre qu’un omnivore.  Il existe plein de sites et de groupes de support pour les néophytes où on peut trouver beaucoup d’infos.  Par exemple le site européen Happy Veggie. Il faut faire nos devoirs et lire.  Où et comment trouver la vitamine B12, le fer, la vitamine D et le calcium? Ils sont essentiels à notre santé.  Trouver des recettes est très facile.  On est pas limité aux salades et aux pois chiches.  Visitez SOS cuisine pour trouver de belles recettes appétissantes et équilibrées. C’est un monde nouveau qui s’ouvre à nous.  On se doit de le découvrir.

Je sais que pour les meat lover des documentaires comme Cowspiracy et What the health peuvent avoir l’air d’être des objets de propagandes.  Mais, les données sont là.  Les faits sont avérés. Je ne voyais plus de raison pour continuer à manger de la viande. À mes yeux les preuves sont faites. J’étais prête à sauter le pas.

Je ne trouve pas la transition difficile. Je sais que je devrai parfois expliquer ma décision. Ça ne me dérange pas. Je sais qu’il m’arrivera d’avoir des commentaires malveillants, mais je sais me défendre. Je suis convaincue d’avoir pris la bonne décision pour moi. C’est ce qui compte.

À bientôt!
Marmaille 😉 🥑

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dans le monde des laveuses frontales, achetez vous une Speed Queen

Rien à faire, je détestais notre ancienne laveuse.  Une Samsung frontale, très jolie, mais loin d’être efficace. Ah! Au début, je la trouvais très belle. Si silencieuse! Tous ces boutons, toutes ces lumières! Mais dès la première utilisation j’ai été surprise par la longueur des cycles de lavages.

Les années ont passées. Je la détestais de plus en plus. Les cycles qui n’en finissaient plus de finir. La qualité douteuse du lavage. Les vêtements abîmés. Rien à faire, je voulais me débarrasser de cette machine. Comment une machine qui consomme si peu d’eau peut-elle bien laver mes vêtements? Des cycles aussi longs; entre 45 minutes et une heure et quart peuvent-ils vraiment être éco-énergétique? Franchement, j’en doute.

Un jour, j’en ai eu ma claque! J’avais essayé différentes marques de détergents à lessive, même une formule maison.  Mes vêtements ne me semblaient pas bien lavés. Je ne compte plus les vêtements qui sont restés tachés, malgré les prétraitements. Attendre indéfiniment que madame finisse son cycle m’était devenu insupportable. Ses jours étaient comptés.

Décidée à me débarrasser de cette laveuse, je me suis mis à chercher par quelle autre machine réellement efficace je pourrais la remplacer.  À l’époque, on pouvait voir les commentaires des abonnés sur le site de Protégez-vous. Protégez-vous avait testé des laveuses. N’étant pas une abonnée, je ne pouvais pas voir les résultats du banc d’essai. Mais les commentaires des abonnés ont été très instructifs.

Huebsch. Ce nom revenait parmi les commentateurs. Une bonne vieille laveuse à chargement par le dessus. Pas éco-énergétique. Pas d’électronique. Des cadrans à boutons. Un agitateur dans la cuve. Elle utilise de l’eau! Beaucoup d’eau pour bien laver la lessive! Durable, sa conception est solide, sans pièce de plastique. Elle est fait pour durer 25 ans.
Les propriétaires de ces machines étaient très satisfaits de leur acquisition et la recommandaient chaudement… Même si elle ne faisait pas parti des machines testées par Protégez-vous.
Une petite visite sur le site de Huebsch m’a convaincu. C’était elle la machine qu’il nous fallait.

Mais j’ai du attendre un an. Parce que ces bonnes laveuses coûtent chères à l’achat. Le jour dit, quand mon rêve devenait enfin réalité, on est entré au magasin, je suis allée me planter devant la laveuse en démo et j’ai dit au vendeur que j’allais acheter cette machine à laver pour faire mon bonheur de petite ménagère.

En fait, ce n’est pas une Huebsch, mais une Speed Queen commerciale heavy duty.
Les laveuses Speed Queen, (ici la AWN432SP113CW04) ont gagné le Women’s Choice Awards America’s Most Recommended Luxury Washer & Dryer de 2014 à 2017. Les laveuses Speed Queen sont fabriquées par Alliance Laundry Systems, à Ripon au Wisconsin, aux États-Unis. Ils sont également les fabricants des laveuses Huebsch.

C’est avec une satisfaction évidente que j’ai regardé les livreurs ramasser la Samsung.  Bye!  Bye!

Je n’ai jamais autant eu hâte de faire la lessive. Ma laveuse Speed Queen utilise plus d’eau que l’ancienne que nous avions. Les cycles de lavage sont plus courts. Une brassée au cycle normal écolo prend 28 minutes. La Speed Queen est plus bruyante, mais puisqu’elle loge dans le garage je m’en moque. On a du hausser le tuyau du drain de la maison, parce que la pression du drain de la laveuse est vraiment puissant. Ça en valait la peine. Les vêtements sont propres. Le blanc est plus blanc. Les saletés sont éliminées pour vrai. La vitesse d’essorage est de 710 trs/min. C’est moins rapide que les machines frontales qui tournent à des vitesses entre 800 et 1600 trs/min. La lessive est plus humide, mais ce n’est pas un point négatif à mon avis. Petit détail, mais il est très important, on doit utiliser du détergent HE.

Les laveuses Speed Queen sont faites pour durer. Le fabricant estime sa durée de vie à 25 ans à raison de huit brassées par semaine. C’est 10 400 brassées! Les garanties qui couvrent ces appareils sont les meilleures sur le marché.
Malheureusement, dès 2018, Alliance Laundry Systems devra se conformer aux normes EPA: Environmental Protection Agency (USA). Elle devrait passer de 26 gallons d’eau pour une diminution qui devrait avoisiner les 8.4 gallons d’eau par brassée selon le tableau tableau du eeCompass your guide to appliance energy efficiency. Est-ce que les Speed Queen seront aussi performantes? Seul l’avenir le dira.

Finalement, même si j’apprécie que mes appareils consomment moins d’énergie, je ne suis pas prête à sacrifier la qualité d’une bonne lessive. Je comprends les enjeux climatiques. Mais il arrive qu’à vouloir rendre nos électroménagers peu énergivores on les rende inefficace. Malheureusement nos électroménagers d’aujourd’hui sont beaucoup moins durables qu’avant. L’électronique n’aime ni les vibrations, ni l’humidité. La qualité a été sacrifié en remplaçant le métal par le plastique, qui est lui un dérivé de pétrole. Quand on paie entre 800 et 1000$ pour une laveuse on s’attend à ce qu’elle performe bien et qu’elle dure. C’est rarement le cas.

Je suis très satisfaite de mon achat. J’ai l’infime conviction d’avoir fait un bon choix. J’aurais aimé connaître cette marque d’appareil beaucoup plus tôt. Faire la lessive n’est plus une corvée interminable et frustrante. Bien au contraire!

Où se procurer les laveuses Speed Queen (et Huebsch)?
Tanguay
Almar Appliances
Corbeil Électroménagers

Bonne lessive!
Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçue aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Alliance Laundry Systems, ni d’aucun détaillant. Marmaille et talons hauts a payé l’appareil et n’exprime que son avis de consommatrice sur le produit.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

J’haïs le ménage. Sauf avec le nettoyeur à vapeur Dupray Home.

(Mon review)

Ce n’est un secret pour personne qui me connaît. Je déteste laver, nettoyer, épousseter, récurer, frotter, faire du ménage. Même si je déteste cette tâche, je dois m’y adonner. Dans mes rêves les plus fous, je suis riche et j’ai une femme de ménage. Malheureusement, dans la réalité, je ne suis pas riche, je suis la femme ménage.

Pendant des années, j’ai acheté toute sorte de produits nettoyants. Du savon à vaisselle, du détergent à lessive, du nettoyant à salle de bain, du détergent pour cuvette, du liquide lave-vitre, du détergent pour laver les planchers. Tous ne sont pas aussi efficaces les uns que les autres. Ils ne sont pas inoffensifs. On se souvient tous du liquide à plancher Swiffer qui était nocif pour les animaux. Avec le temps on découvre que non seulement les produits que l’ont achète pour faire place nette sont non seulement poisons et polluants, mais ils peuvent causer de graves problèmes de santé. Quand on est conscient de ces enjeux sur l’environnement et notre santé, on ne voit plus du même œil ces petites bouteilles qui promettent une maison immaculée de propreté.

Pour ajouter à ma haine viscérale contre le ménage, j’ai travaillé à l’entretien ménager dans un hôpital pendant quelques temps. Les hôpitaux utilisent toute une panoplie de produits nettoyants dans l’optique de détruire toute trace de vie d’organisme potentiellement pathogène. Un jour, avec mes équipiers, nous devions laver une salle de douches particulièrement sale. Notre chef de service nous a fait utiliser le nettoyeur à vapeur.
Ce monstre de vapeur pulvérisait toute trace de saleté. Mieux que nous avec nos guenilles et nos produits. J’étais ébahie. Il m’en fallait une à la maison.

Quand j’ai acheté la petite machine Shark, je ne pensais pas à utiliser moins de produits d’entretien. Je voulais seulement me faciliter la tâche. Les résultats n’étaient pas toujours égaux, dépendant du travail. Les accessoires étaient… cheap. Un jour, elle a arrêté de fonctionner. Comme j’avais appris entretemps combien tous ces produits ménagers étaient polluants et nocifs, j’étais réticente à recommencer à en remplir les placards.
Mamie m’a alors prêté la sienne. Une Vaporetto Polti 1030. De la puissance, des accessoires solide. J’étais en amour avec cette machine. Un prêt est un prêt, alors j’ai du la rendre à Mamie qui en avait besoin.

Retour à la case départ. Produits qui me causent de l’eczéma, qui sentent fort. Laver les planchers avec le sceau et la vadrouille. Misère!
Ça ne pouvait pas durer. J’ai acheté un nettoyeur à vapeur pas cher sur Amazon.ca. La McClulloch 1275. Ne tenant pas ces promesses, ce nettoyeur à vapeur, est loin d’être aussi puissant et efficace qu’on le dit. Les accessoires sont de très mauvaise qualité. Le fabricant américain n’honore pas la garantie pour les acheteurs canadiens. Il est impossible de se procurer des accessoires de rechange de ce coté-ci de la frontière. N’achetez pas ce produit. Pour faire une histoire courte, j’ai retourné le produit à Amazon.ca qui m’a remboursé.

Je n’avais pas le budget pour acheter un nettoyeur à vapeur vendu 600, 700 et même 1000$. J’ai cogité. Peu importe la marque, sauf si on est prêt à payer 2000$ pour une Ladybug, il n’y a pas de consensus sur un modèle. On prend toujours une chance.

Alors, j’ai pris une chance. J’ai commandé la Dupray Home vendue chez Costco.ca. 14 accessoires sont inclus avec la machine, en plus des livrets. J’aime bien cette machine, même si elle n’est pas parfaite.
J’aime:
– son petit format, facile à ranger
– son utilisation simple, facile et intuitive
– ses accessoires solides
– ses accessoires faciles à utiliser
– son régulateur de pression de la vapeur
– le refroidissement rapide de la machine pour un nouveau remplissage
– son efficacité
– sa garantie honorée au Canada
– la possibilité de se procurer des accessoires facilement

Je vous l’ai dit, elle n’est pas parfaite. Voici ce que je n’aime pas:
– l’emplacement pour l’enroulement du cordon électrique situé sous la machine est mal foutu
– On ne peut pas bloquer le jet en mode « vapeur en continue », on doit maintenir la pression sur le bouton, ça fini par être inconfortable
– la capacité réduite du réservoir d’eau de la bouilloire
– sur une surface verticale la brosse triangulaire se retourne facilement sur elle-même quand on l’utilise d’un mouvement de gauche à droite
– la courte durée du jet de vapeur causée par la faible capacité du réservoir, par conséquent, le travail est ralenti. On doit laisser la machine refroidir, pour faire redescendre la pression, remplir à nouveau, puis refaire chauffer la machine. On perd 20 minutes à 1/2 heure à chaque fois.

Avec la Dupray Home, j’ai lavé mes planchers, la salle de bain, mes comptoirs de cuisine, l’évier de cuisine, le siège rehausseur de mon petit chat sauvage, le distributeur d’eau des animaux, la poubelle, un mur de tuiles de céramique, une vitre de porte, mes chaises de cuisine, l’extérieur de mon frigo en inox, la porte de mon lave-vaisselle où tout s’accumule et mon poêle en vitrocéramique.
La Dupray Home a bien fait le travail, malgré les arrêts fréquents pour les remplissages.
C’est un bon nettoyeur à vapeur. Il fait bien le travail. Avec les têtes rectangulaire et triangulaire, la possibilité d’utiliser nos torchons en microfibre réduit les coûts d’achats d’accessoires de rechange. Rien ne nous oblige à acheter d’autres housses élastiquées.

Est-ce que j’aime plus faire le ménage maintenant? Non. Mais j’aime utiliser la Dupray Home. Je travaille moins fort pour avoir une maison propre. Je n’ai plus l’impression d’empoisonner ma famille avec des produits nettoyants nocifs, parce que les 46 psi de pression qui poussent la vapeur d’eau à 145 °C fait tout le travail. Il n’y a pas d’odeur chimique et persistante de citron ou de brise des Caraïbes ou de javellisant. C’est une propreté inodore comme j’aime.

Malgré la nécessité des remplissages fréquents je suis satisfaite de mon nettoyeur à vapeur. Pour ceux et celles capables de vivre avec cette contrainte je recommande l’achat de la Dupray Home. C’est une machine d’entrée de gamme, un peu comme pour s’initier à ce mode d’entretien ménager. Les planchers lavés avec cette machine sèchent rapidement. La saleté accumulée, la graisse, les taches collantes disparaissent vite. Tout est étincelant de propreté. Aucun microorganisme ne survit à la vapeur dégagée par cette machine. C’est un bon allié pour le nettoyage sans produits chimiques. C’est l’amie idéale pour celui ou celle qui déteste faire le ménage.

Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçue aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Dupray.  Marmaille et talons hauts a payé l’appareil et n’exprime que son avis de consommatrice sur le produit.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Se raser: un soin cher et polluant

Homme ou femme on passe tous et toutes par le fil du rasoir un jour où l’autre.  Les gars, quand ils commencent à avoir assez de poils au menton pour prétendre se faire la barbe, les filles quand à l’adolescence tout poil devient indésirable.

Les femmes s’épilent les sourcils, les aisselles, le bikini et les jambes.

Quant aux hommes les diktats de la mode sont assez paradoxaux.  Pendant des années l’homme sans poil a dominé les standards de beauté.  Depuis quelques temps le beau barbu est virile, sexy. 

Il nous fait baver.  Mais je ne suis pas certaine de comprendre…  Doit-il avoir la face poilue et le corps imberbe? Pour le moment, il semble que ce soit le cas. Du poil dans la face, mais pas sur le corps.

Chez nous, les hommes ont du poil. Pas comme des orangs-outans, mais la nature ne les a pas oublié. Pour moi, un homme ça du poil. Sans poil, c’est un petit garçon. Je prêche pour ma paroisse vous direz avec mon homme velu, mais bon tout est une question de goût. Par contre il n’aura jamais une belle barbe, parce que ça lui va simplement pas.

Comme tout homme, il a fait le tour des rasoirs jetables à deux, trois et cinq lames. Il a aussi déjà payé une fortune pour une version électrique qu’il n’a pas aimé et qui dort dans un fond de garde-robe depuis des années.
À notre première St-Valentin, je lui ai offert une pioche. Oui, le genre de rasoir qu’utilisaient nos grands-pères. Un Merkur 34C tout ce qu’il y a de plus classique.
Il a aimé ce rasoir dès son premier essai. Vous avez tort si vous pensez qu’une seule lame ne peut pas bien raser. Non seulement ce type de lame rase bien, mais elle coupe de plus près et irrite beaucoup moins la peau. De plus la pioche utilise moins d’eau chaude. La forme de la tête « stocke » plus d’eau que votre Gillette Mach 5.
Le rasage est aussi plus rapide. La lame s’use moins vite.

Autre argument de poids les lames pour ce type de rasoirs coûtent beaucoup moins chères à l’achat. Dépendamment de la marque un paquet de 10 lames peut coûter six dollars. Un paquet de 100 lames vaut environ 18, 00$! Combien déboursez-vous pour vos lames de Mach 5? Pour vos lames de rasoir Venus? Beaucoup plus, pour beaucoup moins.

Les cartouches et les rasoirs jetables sont également une source épouvantablement énorme de pollution. Tout ce plastique jeté aux ordures est une aberration. Selon le site consoGlobe la compagnie BIC vendrait 11 millions de rasoirs jetables par jour! Qu’en est-il de Gillette, Schick, Wilkinson? Qu’en est-il des cartouches de rasoirs, combien sont achetées quotidiennement?  J’ai les mêmes réflexions, les mêmes questions au sujet de ces mousses et gels à raser.  Ils sont non seulement mauvais pour notre peau, mais en plus, ils sont hyper polluants.  Ces gaz qui propulsent la mousse et le gel ne sont pas des amis de la planète.

Si on compare, les lames utilisées pour les rasoirs traditionnels sont faites en acier. Elles sont emballées individuellement de papier, puis empaquetées dans une boîte de carton. Pas de plastique, pas de suremballage.  Du côté des savons, pas de gaz propulseurs.  L’emballage parfois en plastique est minimal.  On trouve également des crèmes à raser en tube.  C’est une question de préférence.  Savons et crèmes à raser sont plus économiques à l’utilisation.  La quantité utilisée lors du rasage est moindre.  C’est sans parler qu’un savon à raser dans un beau bol en bois, avec un parfum exotique s’offre aussi très bien en cadeau à un homme.

Quand Metal Ado a eu assez de poils au menton pour commencer à se raser je n’ai pas hésité une seconde à lui procurer une pioche.  Je ne voulais pas le voir se mettre un rasoir cheap sur le visage.  C’est une étape.  Le premier rasage est un rite de passage pour nos ados.  Je voulais marquer le coup.
On a fait ça en grand! Je lui ai offert un rasoir Edwin Jagger, un blaireau et un savon à barbe. Père et fils se sont enfermés dans la salle de bain. Il a appris à faire mousser son savon, à manipuler son rasoir. Deux ans plus tard, rien ne pourrait le convaincre de se raser autrement.

Et les femmes?
En fait pendant longtemps les fabricants de rasoirs dédiaient des modèles aux femmes.

Puis, pour une raison qui m’est inconnue nous avons été délaissées au profit des compagnies de rasoirs jetables et à cartouches.
Le marché actuel est davantage, pour ne pas dire exclusivement réservé aux hommes. Très peu de femmes se tournent vers le rasage traditionnel, à la pioche. On préfère souvent essayer d’autres méthodes, souvent plus douloureuses et onéreuses, pour finalement revenir à nos rasoirs à cartouches ou jetables.
Certaines compagnies vont timidement désigner un rasoir pour femmes en l’affublant d’un manche rose, mais rien de plus.

J’ai utilisé des rasoirs jetables et à cartouches pendant très longtemps. Plus de 25 ans. Je n’ai jamais été fidèle à aucune marque, aucun modèle. J’achetais le moins cher. Je détestais ces rasoirs. La mousse à raser, quant à elle me dessèche la peau. Je repoussais les séances de rasage. C’était une corvée. Un moment déplaisant à passer seule avec moi-même.

Depuis peu, j’ai fait l’acquisition de ce petit bijou. Je l’ai choisis parce qu’il est beau, ses caractéristiques répondaient à mes critères, a eu de bons commentaires, son prix est très abordable; 25, 00$.
J’ai complété mon achat avec un ensemble de 40 lames de marques différentes. Croyez-moi, ces lames sont très coupantes! Peu importe la longueur du poil, elles rasent de près, demandent moins de passages, irritent donc moins la peau. Son manche long et texturé ne glisse pas dans la main et est parfait pour faire la transition entre les rasoirs jetables et la pioche traditionnelle.
Je peux tout raser; jambes, aisselles et la zone du bikini. Je prends mon temps pour ne pas me couper et malgré ça, toute l’opération est plus rapide.

Où vous procurer un rasoir de sûreté pour le rasage humide? J’aime beaucoup commander du site canadien Fendrihan. Le site est unilingue anglais, ce qui peut être un problème pour certains. Le vocabulaire du rasage est assez simple et répétitif ça ne devrait pas être trop difficile à comprendre.
Fendrihan est un beau site avec une grande variété de produits destinés aux hommes. Mais nous les femmes savons nous approprier ce qui est aux hommes, n’est-ce pas? Les prix, en dollars canadiens, sont bons. Le service est excellent. Les commandes sont rapidement expédiées.

Si vous redoutez l’initiation du rasage à la pioche, il y a sur Youtube des vidéos (encore en anglais!) pour expliquer et montrer aux femmes comment utiliser ces rasoirs. Pour les jambes

Pour les aisselles

J’espère avoir pu vous aider à trouver une alternative plus économique et moins polluante que les rasoirs jetables et cartouches de plastiques. C’est une façon différente, ancienne, qui gagnerait à être reconnue. Le moment parfait pour dire adieu aux mousses et gels à raser remplis de produits chimiques. L’excuse parfaite pour amorcer un nouveau tournant dans votre routine beauté.

À bientôt!

Marmaille 😉

***NOTE DE LA RÉDACTION***

Je n’ai reçu aucun produits ou compensation d’aucune nature de la part de Merkur, Edwin Jagger ou Fendrihan.  Les opinions mentionnées dans cet article sont les miennes et sont basées sur mes expériences.

Enregistrer

Enregistrer

À l’épicerie, amenez vos sacs et votre cerveau!

Faire l’épicerie est une activité hebdomadaire que l’on fait par obligation pour ne pas crever de faim.  Aller acheter ses provisions est une corvée ou un plaisir selon nos expériences et notre rapport avec la cuisine.

En ce qui me concerne c’est mitigé.  Je n’ai pas de problème à faire mon épicerie.  Je ne saute pas de joie à l’idée d’aller au supermarché.  Je suis indifférente.  Mon homme y va aussi souvent que moi.  Je ne suis pas la seule habilité à acheter de la nourriture pour ma famille.

Il reste que je trouve mes visites au marché  de plus en plus déplaisantes.

La fameuse piasse de dépôt pour avoir un panier d’épicerie.  Maxi l’a instauré afin de contrer le vol.  Devinez quoi?  Je paye tout Interac, je n’ai donc jamais de pièce de un dollar sur moi.  On a acheté un jeton que l’on a attaché à un set de clés.  Devinez quoi encore?  J’ai déjà oublié de retirer le jeton, je suis donc revenue à la maison avec mon épicerie, mais sans clés pour entrer chez moi.  Bravo championne!

Le dispositif n’a rien de dissuasif, puisque j’ai vu plus d’un panier vandalisé et bien loin du supermarché.

 

Ils se sont passés le mot!  Les épiciers changent des articles de rayon.  Par exemple, le lait concentré sucré et le lait évaporé ne sont plus dans la rangée des produits pour faire des gâteaux.  Non, on les trouve dans la rangée du café et des céréales à déjeuners.  À la place, on y a mis la chapelure de pain.  La comprenez-vous?   Parce que moi pas.  Pour bien faire, il n’y a rien pour indiquer le nouvel emplacement de l’article.

C’est sans compter les fois où je voulais acheter du bœuf haché et il n’y en avait pas!  Une épicerie sans bœuf haché!!!

Il arrive souvent que des rayons soient vides.  Plus de yogourt.  Plus de babeurre.  Qui achète ça du babeurre?  Pas de fèves germées pendant des semaines.  Une chose qui fait suer, c’est le manque de constance dans la tenue de la marchandise.  On trouve une marque d’essuie-tout, pour ne plus jamais en revoir.  Jamais.  Je pourrais dresser une liste pratiquement sans fin.

IGA a son site Internet.  On trouve un article en ligne, mais pas en succursale.  Qui fait son épicerie en ligne?  On nous dit ne pas avoir la place pour avoir tous  ses produits sur le plancher.  Alors, tous ces produits offerts en ligne, vous les mettez où?

Autre irritant majeur les clients qui oublient leur cerveau à la maison.  Faut pas juste amener ses sacs réutilisables, mais son cerveau aussi.

Faire ses provisions ce n’est pas faire la sieste.  Y en a qui dorment au gaz comme ce n’est pas possible.  Ils ne savent pas quoi acheter, ni où ils vont.  Petit truc pour vous; il y a des sites comme SOS Cuisine où des gens travaillent semaines après semaines à concocter des menus et des listes d’épicerie selon vos goûts et votre budget.  Donc, faites votre liste d’épicerie!  Ça vous évitera d’avoir l’air d’avoir subi une lobotomie.

Le panier au milieu de l’allée.  Vous avez bien le droit d’admirer l’étalage de cannes de soupes.  Par contre, votre panier laissé au milieu de l’allée, lui dérange!  Est-ce si difficile de le ranger le long de l’étalage?  Est-ce que ça vous donnera la migraine d’y penser?  Est-ce que ça vous cassera un poignet de l’y ranger?  Bonne nouvelle, non aux deux questions!  Preuves scientifiques à l’appui.

Que dire du brin de jasette en plein milieu du chemin, préférablement pendant les heures de plus grandes affluence?   Vous voulez vous raconter vos vies, pas de problème, mais ôtez-vous donc du milieu de la place!   Figurez-vous donc qu’il y en autour de vous qui ont une épicerie à faire!

Les enfants…  Bon, que l’on amène nos enfants à l’épicerie est une chose tout à fait banale.  Ce qui l’est moins ce sont les enfants laissés sans surveillance qui courent partout comme s’ils jouaient dans une cour d’école ou dans la ruelle derrière chez eux.  Est-ce si difficile de garder ses enfants près de soi et de les surveiller?  Ben oui, je sais, vous, vos enfants sont bien élevés et vous les avez toujours à l’œil et ne courent jamais.  Ouais, ouais.

Depuis un bon moment maintenant nous avons le choix entre payer nos achats à la caisse avec caissière ou au libre-service.  Attendre indéfiniment met ma patience à très rude épreuve.  Souvent, la caissière est plus efficace que cette satanée machine.

Un bémol, le client qui scanne ses articles tout en jasant au téléphone ou en envoyant des textos.  Peut-on mettre une chose au clair?  Qu’est-ce qu’on fait à la caisse?  Oui, on paye notre épicerie.  Donc, ce n’est pas le moment, ni l’endroit pour s’accrocher à son téléphone pour poster des niaiseries sur Fessebouk, ou envoyer des textos ou appeler sa chum.  Parce que voyez-vous, il y en a qui attendent et qui n’ont pas que ça à faire attendre que votre cerveau vous focusse sur votre épicerie.

Oh!   Je sais, personne n’est comme ça, personne ne fait toute ses choses débiles que j’ai décrite plus haut.  J’hallucine.  Personne ne se reconnaît dans ce que je décris.

Comprenez-moi bien, je ne dis pas que nous devons aller faire l’épicerie comme des automates, mais je pense qu’il a trop de monde qui laisse son cerveau à la maison avec leurs sacs réutilisables.  Franchement, des fois je me dis qu’il y a des claques qui se perdent.  Je déplore ce manque de savoir-vivre généralisé.  Vraiment.

La prochaine fois, quand vous vous rendrez chez votre épicier, vous observerez ce que vous faites et ce que font les autres autour de vous et vous penserez à moi.  Vous verrez que je ne grogne pas pour rien.  Vous verrez que j’avais raison.

Bonne épicerie!

Marmaille 😉