Dans le monde des laveuses frontales, achetez vous une Speed Queen

Rien à faire, je détestais notre ancienne laveuse.  Une Samsung frontale, très jolie, mais loin d’être efficace. Ah! Au début, je la trouvais très belle. Si silencieuse! Tous ces boutons, toutes ces lumières! Mais dès la première utilisation j’ai été surprise par la longueur des cycles de lavages.

Les années ont passées. Je la détestais de plus en plus. Les cycles qui n’en finissaient plus de finir. La qualité douteuse du lavage. Les vêtements abîmés. Rien à faire, je voulais me débarrasser de cette machine. Comment une machine qui consomme si peu d’eau peut-elle bien laver mes vêtements? Des cycles aussi longs; entre 45 minutes et une heure et quart peuvent-ils vraiment être éco-énergétique? Franchement, j’en doute.

Un jour, j’en ai eu ma claque! J’avais essayé différentes marques de détergents à lessive, même une formule maison.  Mes vêtements ne me semblaient pas bien lavés. Je ne compte plus les vêtements qui sont restés tachés, malgré les prétraitements. Attendre indéfiniment que madame finisse son cycle m’était devenu insupportable. Ses jours étaient comptés.

Décidée à me débarrasser de cette laveuse, je me suis mis à chercher par quelle autre machine réellement efficace je pourrais la remplacer.  À l’époque, on pouvait voir les commentaires des abonnés sur le site de Protégez-vous. Protégez-vous avait testé des laveuses. N’étant pas une abonnée, je ne pouvais pas voir les résultats du banc d’essai. Mais les commentaires des abonnés ont été très instructifs.

Huebsch. Ce nom revenait parmi les commentateurs. Une bonne vieille laveuse à chargement par le dessus. Pas éco-énergétique. Pas d’électronique. Des cadrans à boutons. Un agitateur dans la cuve. Elle utilise de l’eau! Beaucoup d’eau pour bien laver la lessive! Durable, sa conception est solide, sans pièce de plastique. Elle est fait pour durer 25 ans.
Les propriétaires de ces machines étaient très satisfaits de leur acquisition et la recommandaient chaudement… Même si elle ne faisait pas parti des machines testées par Protégez-vous.
Une petite visite sur le site de Huebsch m’a convaincu. C’était elle la machine qu’il nous fallait.

Mais j’ai du attendre un an. Parce que ces bonnes laveuses coûtent chères à l’achat. Le jour dit, quand mon rêve devenait enfin réalité, on est entré au magasin, je suis allée me planter devant la laveuse en démo et j’ai dit au vendeur que j’allais acheter cette machine à laver pour faire mon bonheur de petite ménagère.

En fait, ce n’est pas une Huebsch, mais une Speed Queen commerciale heavy duty.
Les laveuses Speed Queen, (ici la AWN432SP113CW04) ont gagné le Women’s Choice Awards America’s Most Recommended Luxury Washer & Dryer de 2014 à 2017. Les laveuses Speed Queen sont fabriquées par Alliance Laundry Systems, à Ripon au Wisconsin, aux États-Unis. Ils sont également les fabricants des laveuses Huebsch.

C’est avec une satisfaction évidente que j’ai regardé les livreurs ramasser la Samsung.  Bye!  Bye!

Je n’ai jamais autant eu hâte de faire la lessive. Ma laveuse Speed Queen utilise plus d’eau que l’ancienne que nous avions. Les cycles de lavage sont plus courts. Une brassée au cycle normal écolo prend 28 minutes. La Speed Queen est plus bruyante, mais puisqu’elle loge dans le garage je m’en moque. On a du hausser le tuyau du drain de la maison, parce que la pression du drain de la laveuse est vraiment puissant. Ça en valait la peine. Les vêtements sont propres. Le blanc est plus blanc. Les saletés sont éliminées pour vrai. La vitesse d’essorage est de 710 trs/min. C’est moins rapide que les machines frontales qui tournent à des vitesses entre 800 et 1600 trs/min. La lessive est plus humide, mais ce n’est pas un point négatif à mon avis. Petit détail, mais il est très important, on doit utiliser du détergent HE.

Les laveuses Speed Queen sont faites pour durer. Le fabricant estime sa durée de vie à 25 ans à raison de huit brassées par semaine. C’est 10 400 brassées! Les garanties qui couvrent ces appareils sont les meilleures sur le marché.
Malheureusement, dès 2018, Alliance Laundry Systems devra se conformer aux normes EPA: Environmental Protection Agency (USA). Elle devrait passer de 26 gallons d’eau pour une diminution qui devrait avoisiner les 8.4 gallons d’eau par brassée selon le tableau tableau du eeCompass your guide to appliance energy efficiency. Est-ce que les Speed Queen seront aussi performantes? Seul l’avenir le dira.

Finalement, même si j’apprécie que mes appareils consomment moins d’énergie, je ne suis pas prête à sacrifier la qualité d’une bonne lessive. Je comprends les enjeux climatiques. Mais il arrive qu’à vouloir rendre nos électroménagers peu énergivores on les rende inefficace. Malheureusement nos électroménagers d’aujourd’hui sont beaucoup moins durables qu’avant. L’électronique n’aime ni les vibrations, ni l’humidité. La qualité a été sacrifié en remplaçant le métal par le plastique, qui est lui un dérivé de pétrole. Quand on paie entre 800 et 1000$ pour une laveuse on s’attend à ce qu’elle performe bien et qu’elle dure. C’est rarement le cas.

Je suis très satisfaite de mon achat. J’ai l’infime conviction d’avoir fait un bon choix. J’aurais aimé connaître cette marque d’appareil beaucoup plus tôt. Faire la lessive n’est plus une corvée interminable et frustrante. Bien au contraire!

Où se procurer les laveuses Speed Queen (et Huebsch)?
Tanguay
Almar Appliances
Corbeil Électroménagers

Bonne lessive!
Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçue aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Alliance Laundry Systems, ni d’aucun détaillant. Marmaille et talons hauts a payé l’appareil et n’exprime que son avis de consommatrice sur le produit.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

J’haïs le ménage. Sauf avec le nettoyeur à vapeur Dupray Home.

(Mon review)

Ce n’est un secret pour personne qui me connaît. Je déteste laver, nettoyer, épousseter, récurer, frotter, faire du ménage. Même si je déteste cette tâche, je dois m’y adonner. Dans mes rêves les plus fous, je suis riche et j’ai une femme de ménage. Malheureusement, dans la réalité, je ne suis pas riche, je suis la femme ménage.

Pendant des années, j’ai acheté toute sorte de produits nettoyants. Du savon à vaisselle, du détergent à lessive, du nettoyant à salle de bain, du détergent pour cuvette, du liquide lave-vitre, du détergent pour laver les planchers. Tous ne sont pas aussi efficaces les uns que les autres. Ils ne sont pas inoffensifs. On se souvient tous du liquide à plancher Swiffer qui était nocif pour les animaux. Avec le temps on découvre que non seulement les produits que l’ont achète pour faire place nette sont non seulement poisons et polluants, mais ils peuvent causer de graves problèmes de santé. Quand on est conscient de ces enjeux sur l’environnement et notre santé, on ne voit plus du même œil ces petites bouteilles qui promettent une maison immaculée de propreté.

Pour ajouter à ma haine viscérale contre le ménage, j’ai travaillé à l’entretien ménager dans un hôpital pendant quelques temps. Les hôpitaux utilisent toute une panoplie de produits nettoyants dans l’optique de détruire toute trace de vie d’organisme potentiellement pathogène. Un jour, avec mes équipiers, nous devions laver une salle de douches particulièrement sale. Notre chef de service nous a fait utiliser le nettoyeur à vapeur.
Ce monstre de vapeur pulvérisait toute trace de saleté. Mieux que nous avec nos guenilles et nos produits. J’étais ébahie. Il m’en fallait une à la maison.

Quand j’ai acheté la petite machine Shark, je ne pensais pas à utiliser moins de produits d’entretien. Je voulais seulement me faciliter la tâche. Les résultats n’étaient pas toujours égaux, dépendant du travail. Les accessoires étaient… cheap. Un jour, elle a arrêté de fonctionner. Comme j’avais appris entretemps combien tous ces produits ménagers étaient polluants et nocifs, j’étais réticente à recommencer à en remplir les placards.
Mamie m’a alors prêté la sienne. Une Vaporetto Polti 1030. De la puissance, des accessoires solide. J’étais en amour avec cette machine. Un prêt est un prêt, alors j’ai du la rendre à Mamie qui en avait besoin.

Retour à la case départ. Produits qui me causent de l’eczéma, qui sentent fort. Laver les planchers avec le sceau et la vadrouille. Misère!
Ça ne pouvait pas durer. J’ai acheté un nettoyeur à vapeur pas cher sur Amazon.ca. La McClulloch 1275. Ne tenant pas ces promesses, ce nettoyeur à vapeur, est loin d’être aussi puissant et efficace qu’on le dit. Les accessoires sont de très mauvaise qualité. Le fabricant américain n’honore pas la garantie pour les acheteurs canadiens. Il est impossible de se procurer des accessoires de rechange de ce coté-ci de la frontière. N’achetez pas ce produit. Pour faire une histoire courte, j’ai retourné le produit à Amazon.ca qui m’a remboursé.

Je n’avais pas le budget pour acheter un nettoyeur à vapeur vendu 600, 700 et même 1000$. J’ai cogité. Peu importe la marque, sauf si on est prêt à payer 2000$ pour une Ladybug, il n’y a pas de consensus sur un modèle. On prend toujours une chance.

Alors, j’ai pris une chance. J’ai commandé la Dupray Home vendue chez Costco.ca. 14 accessoires sont inclus avec la machine, en plus des livrets. J’aime bien cette machine, même si elle n’est pas parfaite.
J’aime:
– son petit format, facile à ranger
– son utilisation simple, facile et intuitive
– ses accessoires solides
– ses accessoires faciles à utiliser
– son régulateur de pression de la vapeur
– le refroidissement rapide de la machine pour un nouveau remplissage
– son efficacité
– sa garantie honorée au Canada
– la possibilité de se procurer des accessoires facilement

Je vous l’ai dit, elle n’est pas parfaite. Voici ce que je n’aime pas:
– l’emplacement pour l’enroulement du cordon électrique situé sous la machine est mal foutu
– On ne peut pas bloquer le jet en mode « vapeur en continue », on doit maintenir la pression sur le bouton, ça fini par être inconfortable
– la capacité réduite du réservoir d’eau de la bouilloire
– sur une surface verticale la brosse triangulaire se retourne facilement sur elle-même quand on l’utilise d’un mouvement de gauche à droite
– la courte durée du jet de vapeur causée par la faible capacité du réservoir, par conséquent, le travail est ralenti. On doit laisser la machine refroidir, pour faire redescendre la pression, remplir à nouveau, puis refaire chauffer la machine. On perd 20 minutes à 1/2 heure à chaque fois.

Avec la Dupray Home, j’ai lavé mes planchers, la salle de bain, mes comptoirs de cuisine, l’évier de cuisine, le siège rehausseur de mon petit chat sauvage, le distributeur d’eau des animaux, la poubelle, un mur de tuiles de céramique, une vitre de porte, mes chaises de cuisine, l’extérieur de mon frigo en inox, la porte de mon lave-vaisselle où tout s’accumule et mon poêle en vitrocéramique.
La Dupray Home a bien fait le travail, malgré les arrêts fréquents pour les remplissages.
C’est un bon nettoyeur à vapeur. Il fait bien le travail. Avec les têtes rectangulaire et triangulaire, la possibilité d’utiliser nos torchons en microfibre réduit les coûts d’achats d’accessoires de rechange. Rien ne nous oblige à acheter d’autres housses élastiquées.

Est-ce que j’aime plus faire le ménage maintenant? Non. Mais j’aime utiliser la Dupray Home. Je travaille moins fort pour avoir une maison propre. Je n’ai plus l’impression d’empoisonner ma famille avec des produits nettoyants nocifs, parce que les 46 psi de pression qui poussent la vapeur d’eau à 145 °C fait tout le travail. Il n’y a pas d’odeur chimique et persistante de citron ou de brise des Caraïbes ou de javellisant. C’est une propreté inodore comme j’aime.

Malgré la nécessité des remplissages fréquents je suis satisfaite de mon nettoyeur à vapeur. Pour ceux et celles capables de vivre avec cette contrainte je recommande l’achat de la Dupray Home. C’est une machine d’entrée de gamme, un peu comme pour s’initier à ce mode d’entretien ménager. Les planchers lavés avec cette machine sèchent rapidement. La saleté accumulée, la graisse, les taches collantes disparaissent vite. Tout est étincelant de propreté. Aucun microorganisme ne survit à la vapeur dégagée par cette machine. C’est un bon allié pour le nettoyage sans produits chimiques. C’est l’amie idéale pour celui ou celle qui déteste faire le ménage.

Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçue aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Dupray.  Marmaille et talons hauts a payé l’appareil et n’exprime que son avis de consommatrice sur le produit.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer