Des bonbons ou la vie!

halloween_pumpkinsJoyeux Halloween!

Halloween est ma fête préférée.  Plus que Noël, plus que mon propre anniversaire.  J’aime voir combien les gens peuvent avoir de talent créatif et d’imagination quand ils se créent des costumes, décorent une maison ou encore sculptent des citrouilles.

J’aime faire des costumes pour Halloween.  J’aime me déguiser.  J’ai fait plusieurs costumes de Halloween pour mes enfants.  Même quand je ne savais pas coudre du tout.  Je me débrouillais avec de la colle et une brocheuse.  J’ai toujours été débrouillarde.

Metal Ado n’a jamais été un fan de cette fête.  J’étais toujours la seule de nous deux à être enthousiaste.  Mais y a eu des années où il a vraiment aimé les costumes que j’avais fait pour lui.  Celui de chevalier et de faucheuse de la mort ont été ses préférés.

J’ai eu plus de chance avec 3nager.  Il aime Halloween.  Vu son jeune âge, il en a vraiment pris conscience que l’an dernier.  Je l’avais déguisé en pompier.IMAG2639-1J’avais tout fait; un manteau, un pantalon et un chapeau avec un rabat sur les oreilles pour le tenir au chaud.  Je n’avais pas oublié les bandes réfléchissantes pour faire plus vrai.

Quant à mon petit chat sauvage, elle avait passé Halloween avec nous, bien installée dans le porte-bébé.  Elle n’avait que sept mois et demi.  Je l’avais déguisé en gobelet de pop corn rouge et blanc.  Je lui avais fait un chapeau sur lequel j’avais collé du vrai maïs soufflé avec de la colle chaude.20141031_190359-1Nous avions beaucoup de succès!  Les gens nous arrêtaient sur la rue pour nous féliciter.  On nous a même photographiées.

Cette année, 3nager est assez grand pour choisir son déguisement.  Il a choisi de se déguiser en dinosaure vert et jaune.IMAG0851 [493046]J’ai choisi de faire un poncho avec un capuchon.  Pourquoi un poncho?  Pour deux raisons: simple à faire et plus facile à porter par-dessus le manteau.  J’ai pris le patron de la child cuddle cape  de Fleece fun.com.  J’ai décidé de ne pas utiliser le patron de la cape, j’ai mesuré fiston et j’ai taillé un poncho rond.  J’ai gardé l’encolure du patron de Fleece fun et j’ai pris son patron pour le capuchon.  Mais il est très grand. Très profond.  Tenez-vous le pour dit; Fleece fun taille grand.  Vraiment grand.

Pour la crête, j’ai suivi le tutoriel de A little bit wonderful.com qui montre comment ajouter une crête de dinosaure sur un vêtement.  Très facile aussi.

Pour la queue, j’ai utilisé le tutoriel de Running with scissors : Dinosaur tails.  Un tutoriel facile à comprendre.  La queue s’attache à la taille avec un velcro.  J’ai mis des boutons pressions.

3nager est super fier de son costume de Halloween!IMAG0734 [235870] IMAG0735 [235614]

J’ai eu du mal à me décider pour le costume de mon petit chat sauvage.  J’ai hésité entre un poussin, une poulette et…IMAG0852 [495433]Une jolie fraise!

Pour elle, j’ai opté pour une mini cape, sur laquelle j’ai cousu des akènes en noir.  Pour le col, j’ai simplement cousu de petites feuilles en polar sur tout le tour.

Ensuite, j’en ai arraché!  Je voulais absolument qu’elle porte un tutu.  J’en ai fait quelques uns dont je n’ai pas été satisfaite.  Puis, j’ai fini par me résigner et choisir le moins laid.

Puisque le modèle de la petite cape n’avait pas prévu un capuchon, j’ai fouillé sur le net pour trouver un patron de tuque molle.  J’ai choisi le patron gratuit de Heidi and Finn.com  C’est un patron pour slouchy beanie hat.  Le patron est grand.  Le  0 – 12 mois est très loin d’être serré!  Quoiqu’il en soit, c’était gratuit.  Ça m’a pris environ 10 minutes en tout pour le faire.  Vive la surjeteuse de mamie!

Je trouvais ma tuque un peu terne.  Alors, j’ai décidé d’ajouter deux petites fleurs de fraisier.  J’ai utilisé ce template: Fleur de fraisierMon homme l’a rapetissé à la grandeur voulu avec Paint de Microsoft puis l’a imprimé.  Je l’ai découpé, taillé mes pièces de tissus.  J’ai fait mes ronds jaunes en me servant du contour d’une vieille bouteille de pilules.  Après avoir assemblé mes fleurs, je les ai cousu sur la tuque.

J’espère que les liens que j’ai partagé avec vous vous serons utiles.

Je vous souhaite de passer un joyeux Halloween avec vos petits monstres.  Fraise et dinosaureSoyez prudents et à bientôt!

Marmaille 😉

Quilt pox

quiltpoxQuelle belle maladie que le « quilt pox »!  On l’attrape et heureusement c’est incurable.

J’ai toujours aimé les patchworks, les courtepointes et différents quilts.  Ils sont indémodables, traversent le temps, les époques en traînant avec eux des souvenirs qu’on chéri pour toujours.  Qu’il soit simple ou travail d’artiste un quilt fait à la main par quelqu’un d’important pour nous est un cadeau immense qui pourra être légué à la génération suivante.  Ça me fait penser à ce vieux crazy quilt de 1917 que j’avais vu à la maison de campagne de tante D.  Il était encadré et bien exposé.  Assemblé et brodé à la main par l’arrière-grand-mère de son mari.  C’était de toute beauté.

En été 2011, alors enceinte de Threenager, je cherchais un ensemble de literie pour son petit lit.  Je ne trouvais rien à mon goût.  Des imprimés d’animaux fades que je trouvais beaucoup trop féminins.  J’allais avoir un garçon.  Je voulais quelque chose de coloré, peut-être un peu flyé.  Tout ce que je voyais était monotone.  Quand j’ai trouvé un ensemble qui me plaisait, il était hors de prix.

J’ai eu l’idée folle de faire une courtepointe pour mon bébé qui devait naître en automne.  Je dis idée folle parce qu’à ce moment, je ne savais pas vraiment coudre.  Mais, j’avais quelqu’un pour m’apprendre.  Elle n’a pas été difficile à convaincre, croyez-moi.

Avec Metal Ado et ma belle-mère, je suis partie à la conquête des tissus.  On a créé notre patron.  Coupé nos pièces et j’ai passé des journées entières à assembler parfaitement mes morceaux.  Ma prof était sévère!  Les coins de rencontre devaient être bien alignés.

J’avais choisi de donner un thème.  Les pirates.  Pour ceux qui ne savent pas, broder même à la machine, c’est long!  Vous seriez surpris.

Est arrivée l’étape du quilting.  Puisque j’étais une novice insécure j’ai opté pour le « stitch in the ditch ».  C’est là que j’ai découvert que même une machine à coudre dite « Quilter’s compagnion » ne l’est pas vraiment.  Le bras n’est ni assez haut, ni assez long.  Aucune marque ne fait un modèle vraiment « quilter friendly ».  Il faut tout rouler et squeezer la courtepointe pour qu’elle passe sous le bras pour pouvoir bien pîquer.  Un peu frustrant par moment.

Quand j’ai terminé la courtepointe de Threenager j’étais non seulement contente, mais j’étais fière d’avoir porter mon projet à bouts de bras et de l’avoir achevé.IMAG0772-1Le temps a passé.  J’ai été enceinte de mon petit chat sauvage.  J’ai confectionné plein de petites choses pour elle pendant ma grossesse, mais je n’avais pas le cœur de m’embarquer dans un projet aussi prenant.  Parce que voyez-vous je-dois-absolument-le-finir-tout-de-suite.  Je suis incapable de laisser un travail de couture en plan pendant un temps indéterminé.  Je le commence, je le termine.  Vite!

Mais le quilt est une maladie incurable.  J’ai décidé que chacun de mes enfants devait avoir sa courtepointe.  Décision complètement irrationnelle, mais c’est comme ça.  Par contre, je n’avais pas le courage de faire un patron complet encore.  Je voulais du tout cuit dans la bec.  Un modèle simple et rapide à faire, quelque chose qui offrait bien des possibilités.

J’ai trouvé mon bonheur avec le « Strip Tango Quilt » de My quilt infatuation.  Couper de grands rectangles de 4,5″ x 20,5″ et les assembler selon le schéma pour finir avec une courtepointe de 48″ x 60″.  Fastoche!  Avec la vielle machine à coudre de tante L. ça allait se faire en un après-midi.

J’ai choisi deux cotons que j’avais acheté chez A. C. Textiles et  les autres viennent de chez Tonitex.

J’ai demandé à ma belle-mère si elle voulait participer en faisant quelques broderies et l’étiquette de la courtepointe, ce qu’elle ne pouvait vraiment pas refuser!

J’ai terminé la courtepointe de mon petit chat sauvage hier soir.  J’étais très satisfaite de mon travail.IMAG0760-1Un beau mélange de cotons imprimés.  Un peu de rose, mais pas trop.  Des bleus, des aquas. IMAG0761 [147724]-1Pour l’endos j’ai choisi le tissu Liberty of London que tante D. m’avait donné quand on nous a confirmé que nous aurions une fille.

Après quelques tergiversations, j’ai eu un coup de cœur pour une broderie de la collection « Feline Faeries » de  Laurel Burch unnamed1Pouvais-je trouver plus approprié pour mon petit chat sauvage?  C’est là que j’ai découvert Laurel Burch, artiste américaine, aujourd’hui décédée.  Ma belle-mère avait cette collection de broderies qu’elle n’avait même jamais utilisé.

La courtepointe est trop grande pour le mini lit de notre petit chat sauvage.  Je dois la plier en deux.  Son lit a l’air bien plus douillet ainsi.IMAG0775-1De deux!  En attendant la prochaine qui sera pour Metal Ado.IMAG0774-1Parce que ne dit-on pas:

Celui qui dort sous une courtepointe est réconforté par l'amour.

Celui qui dort sous une courtepointe est réconforté par l’amour.

Une douce vérité cette citation.

Quelques notes:

Vous trouverez de beaux cotons imprimés chez A. C. textiles sur la rue St-Hubert (7930 rue St-Hubert).  Une toute petite boutique tenue par un sympathique couple âgé.  Ils ont de belles surprises.

Sans oublier Tonitex au 9630 boul. St-Laurent.  C’est aussi là qu’on trouve le Warm and comfort au mètre, au meilleur prix!

Vous, enveloppez-vous ceux que vous aimez de votre amour pour qu’ils dorment bien?

Marmaille 😉

À bientôt, pour la couture d’Halloween!

 

 

Enregistrer