L’adorable Domi sweatpants de Sofilantjes Patterns

Je ne sais pas pour vous, mais chez nous l’année 2016 a été très occupée. Des rendez-vous, des activités, un camp de jour, des ateliers… je n’ai pas vu le temps passer. Pourtant, le temps m’a souvent manqué. J’avais un agenda très chargé. Quand on est aussi pris par des obligations on met des choses de côté. Mon levain dort depuis des semaines. Les projets de couture, remis à plus tard.
Pendant ce temps, la marmaille grandit. Un matin on s’aperçoit que notre petit a de l’eau dans la cave avec ses pantalons. Il faut aller magasiner, parce qu’on a pas le temps de coudre.
Mais, au magasin, je me heurte toujours aux mêmes problèmes. Rien dans les tailles qu’il me faut, ou je n’aime pas ce que je trouve. Alors, je n’achète rien.

Mon petit chat sauvage m’a fait le coup. Un matin, tout était devenu trop court. J’ai bien fini par lui trouver quelques jeans, mais ce n’était pas assez. Heureusement, j’ai pu profiter des congés des Fêtes pour faire un peu de couture. Ben beaucoup de couture. Le sac TRICOT VOYAGEUR. Puis, l’étui pour aiguilles à tricoter circulaires. Enfin, des minis bobettes.

Hier et aujourd’hui, j’ai cousu de jolis sweatpants pour mon petit chat sauvage. C’est au hasard de mes recherches que j’ai trouvé Sofilantjes patterns, une compagnie de patron de couture indépendante.
Mais c’est avec le patron du Domi Sweatpants que je suis tombée en amour.
On l’achète pour l’utiliser longtemps à cause de son très grand choix de grandeurs qui passe de 12 mois à 14 ans. C’est un modèle de pantalon unisexe sur lequel on a deux options de poches; rondes ou carrées. Trois longueurs; pantalon, capri (3/4) ou bermuda. On peut mettre un cordon à la taille élastiquée ou non.
Comme mon petit chat sauvage a besoin de pantalons c’était le prétexte parfait pour acheter le patron en pdf. La taille élastique lui permet de descendre elle-même son pantalon pour aller faire pipi sur le pot. Le pantalon est taillé près du corps. Et, j’adore les poches rondes.
Le patron du Domi sweatpants s’utilise autant pour les garçons que les filles et tout au long de l’année à cause de ces trois longueurs. Un super investissement.

J’ai fait deux pantalons en taille deux ans pour mon petit chat sauvage. Les voici: le premier en coton ouaté bleu acier Les détails de la poche Le deuxième pantalon fait d’un mélange de polyester vieux rose Détails de la poche Je me promets de lui en faire un avec ce tissu aux imprimés Incas très flash que Mamie avait dans sa réserve depuis quoi?  Les années 80?

Sofilantjes fait des patrons intelligents. Pour les tailles 12 mois à quatre ans, ils ont prévu assez de place aux fesses pour les porteurs de couches, même les lavables. Pour toutes les tailles, un extra a été prévu pour la croissance des enfants. On choisit la taille d’après le tour de hanches et la longueur de l’intérieur de la jambe (inseam). J’ai bien fait de me fier à leur charte de grandeurs et de confectionner mes pantalons en taille deux ans. Mon petit chat sauvage a bien assez de longueur pour grandir avant que je doive en faire plus grand. Par contre, j’ai coupé mon élastique plus court. Je calcule toujours 80% de son tour de taille.
On peut imprimer le patron selon taille dont on a besoin. Option que j’apprécie beaucoup.
Le tutoriel est imagé par des dessins. Pas toujours clair; avec des dessins de couture qui ne sont pas à l’endroit mentionné dans les explications écrites. Franchement ça prête à confusion. Je couds où? À 3/8″ (1 cm) ou sur le bord?
Ce que j’ai trouvé bizarre c’est de tout coudre au point zigzag. Je ne comprends pas pourquoi. Alors d’après ce que je devais coudre je choisissais entre point droit et zigzag. De toute façon je repasse toujours à la surjeteuse.
La réalisation du pantalon est rapide et facile même si on a jamais fait de poches rondes.
On pourrait presque tout faire le pantalon à la surjeteuse. Celles qui ont une cover stitch pourront s’en servir.

Marmaille et talons hauts donne une note de 4/5 pour le patron Domi sweatpants de Sofilantjes.
Les pour:
Patron unisexe
Large éventails de grandeurs
Options de poches
Options de longueurs
Utilisable en toutes saisons
Patron intelligent: espace et longueur
Impression selon grandeur
Coupe près du corps
Couture rapide
Beaux pantalons
Permet d’utiliser surjeteuse et cover stitch
Économique

Les contres:
Explications et dessins du tutoriel parfois contradictoires
Tutoriel prête parfois à confusion
Toutes les coutures au point zigzag (?)

Ça été un plaisir de coudre ces pantalons et je le ferai encore. Pour l’été je compte bien essayer les capris et les bermudas. Je pourrai également faire des pantalons pour 3nager avec ce patron. Les options sont presque infinies. C’est un patron que je n’hésite pas à recommander, même si les explications ne sont disponibles qu’en deutch ou en anglais. C’est en faisant mon premier sweatpants que j’ai compris pourquoi tant de mamans couturières l’ont adoptés. Ce patron est bien fait et donne de beaux résultats. Laissez-vous tenter, vous l’aimerez à coup sur!

À bientôt!
Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçu aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Sofilantjes patterns. Marmaille et talons hauts a testé ce patron et n’exprime que son avis de consommatrice.

Enregistrer

Petit tablier 2 en 1… Magie!

2016-05-7--22-51-52Vous le savez déjà, j’aime coudre des tabliers.  J’aime aussi coudre « du réversible ».  Je trouve les tabliers croisés dans le dos beaucoup plus confortables que ceux ayant une ganse qui passe autour du cou.  Cette ganse met une pression à la fois désagréable et inconfortable.  Autre avantage de ce modèle de tablier c’est qu’il n’y a rien à attacher.  On le passe au-dessus de la tête, puis les bras et on est en affaire.

Il y a environ deux ans, j’en avais fait un joli et masculin pour 3nager.  À cette époque on passait nos journées que tout les deux.  Nous faisions souvent des gâteaux, muffins et biscuits ensemble.  Il adorait ça.  Il aimait verser les ingrédients, mélanger  mais surtout goûter.2016-05-7--22-36-55Aujourd’hui, ce tablier est devenu un peu juste pour 3nager.  Mais il va bien à ma sauvageonne.  Ça m’a donné une idée.

Je trouve plus pratique qu’elle mette un tablier pendant les repas quand elle porte une robe.  Malheureusement, je ne trouvais plus le patron de ce tablier.  Mais, j’en avais trouvé d’autres, sur un site… japonais.  Je les avais imprimé et je les gardais précieusement dans ma bibliothèque.

Le patron est offert en trois tailles et est gratuit.  Normalement il est fait qu’avec une épaisseur de tissu.  Je ne sais pas si les valeurs de couture sont incluses.  Puisqu’on ne coud pas une robe de mariée, ce n’est pas très grave.  Mais j’ai pu lire un « 1 cm ».  Enfin, habituellement le tablier est fait d’une épaisseur de tissu et on pose un biais pour le contour.  À titre indicatif, ma fille mesure 35 5/8″ (90 cm) et la taille 100 – 110, lui va très bien.  Par goût, je l’ai allongé 1 1/2″ (3, 8 cm).

Et…  J’ai fait un tablier réversible!  Les combinaisons de tissus possibles sont nombreuses.  Coton/coton, coton/ratine, coton/pul, pul/pul…  Mais avant, vous devez imprimer votre patron.  Il se trouve sur le site japonais Nuimonotictac mameshibori.net.

2016-05-7--23-30-50J’ai coupé mes tissus comme indiqué par les traits rouge et bleu.  ON NE DÉCOUPE PAS LE PETIT RECTANGLE.  2016-05-7--21-43-09J’ai placé les tissus endroits contre endroits, de façon à ce que les côtés qui font les bretelles se croisent.  J’ai fait les coutures latérales à 3/8″ (1 cm).  J’ai ensuite pressé les coutures au fer.2016-05-7--21-54-51Tant qu’à presser mes couture latérales, j’en ai profité pour faire un rentré de 3/8″ (1 cm) sur le haut du tablier.  À présent, on ouvre les deux tabliers, on les pose ensemble endroit contre endroit.2016-05-7--21-52-59J’ai épinglé tout le tour.  Puis j’ai cousu à 1/4″ (6 mm) pour assembler mes deux tabliers ensemble.2016-05-7--21-58-29On part d’une extrémité, pour faire tout le tour et revenir de l’autre côté sans refermer le haut, comme sur la photo.  Après ce long tour, j’ai retourné mon ouvrage à l’endroit.  2016-05-7--22-07-39J’ai entré ma main par l’ouverture du haut, je suis allée chercher les bretelles et j’ai tout retourné.2016-05-7--22-09-23Voilà!

On a le choix de presser la couture au fer ou de faire un « finger press » au fur et à mesure qu’on fait la surpiqure à 1/8″ (3 mm).  J’ai choisi le finger press!2016-05-7--22-15-14Pour la surpiqure, j’ai décidé de la commencer à 1″ du bord de l’ouverture.  J’ai piqué tout le tour.

Est arrivé le moment d’attacher les bretelles au reste du tablier.  2016-05-7--22-24-24J’ai mesuré 5/8″ (1, 5cm) du bord de la bretelle.  Je l’ai inséré dans l’ouverture, puis j’ai épinglé.  Assurez-vous que les bretelles sont bien croisées au dos du tablier.

J’ai cousu comme si je continuais la surpiqure de la bretelle.  J’ai fermé l’ouverture en faisant une première couture à 1/8″ (3 mm) puis à 1/4″ (6 mm).2016-05-7--22-32-18Fini!

Tablier côté abeilles mignonnes2016-06-7--00-09-402016-06-7--00-08-28Tablier côté bulles de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel2016-06-7--00-05-522016-05-7--22-39-29

 L’avantage, je trouve, de coudre du réversible c’est ce que ça m’évite tout le travail de faire mon biais.  Ça me fait aussi un deux dans un ce que je ne dédaigne pas.

Puisque je ne lis pas le japonais et qu’on repassera pour la traduction avec Google, j’ai improvisé.  J’ai décidé d’assembler mes deux tabliers à 1/4″ (6 mm) parce que normalement on devrait mettre du biais.  J’ai pensé que 3/8″ (1 cm) allait donné des bretelles trop étroites.

Si une grandeur adulte vous tente, vous pourrez trouver un patron gratuit sur le site Japanese sewing books.com Je l’ai déjà utilisé pour me faire un tablier et c’est très bien.  Il faudrait que je mette des photos du mien pour que vous puissiez voir son look à la fois kitsch et vintage.

Comme à l’habitude pour toute question ou commentaire, ne vous gênez pas!

Marmaille 😉

***Mise à jour***

Pour voir une version du petit tablier réversible fait de chemises recyclées ainsi que mon propre tablier (non réversible celui-là) consultez ce billet.