Acid trip quilt

C’est exactement la sensation que j’ai quand je termine une courtepointe. L’exaltation, le soulagement, la satisfaction d’être allée jusqu’au bout.  Parce que parfois, faire une courtepointe est un vrai parcours de combattante.  Mais on y revient toujours malgré nous.  C’est une maladie le quilt pox, j’vous dis!

1. Rio par Paintbrush Studio 2. Jungle things par Sue Marsh 3. Geekery par Sur Marsh 4. Daydreams par Stephanie Brandenburg

Dans mon article Quilt pox je vous disais que je voulais que chacun de mes enfants ait sa courtepointe. J’ai fait ma première courtepointe en 2011 alors que j’étais enceinte de 3nager. Ma seconde, en octobre 2015, pour mon petit chat sauvage. Metal Ado n’avait toujours pas la sienne. Je tenais à lui en faire une.
Le temps passait, Noël approchait. Je me suis dit que ça allait être un beau cadeau.  J’avais choisi de travailler avec le patron Fletcher free chevron quilt pattern de Shiny happy world, en grandeur twin size, lit simple. Comme j’aime défier le temps, c’est le 15 décembre je suis allée chez Tonitex sur la rue St-Laurent, alors que je ne disposais que d’une heure pour choisir et faire couper mes tissus.

Malheureusement, malgré toute ma bonne volonté, je n’ai pas eu le temps de terminer la courtepointe à temps pour Noël. J’avais assemblé les pièces du devant. Même chose pour le dos. Il ne me restait qu’à faire le sandwich avec le batting et quilter le tout. Alors j’ai emballé le travail que j’avais complété et je l’ai offert à Metal Ado à Noël pour qu’il voit que le travail était commencé et qu’il sache qu’il l’aurait bientôt. Croyez-moi, il était content de ce qu’il a trouvé dans la boîte.

J’ai décidé de ne pas binder la courtepointe, mais d’y aller avec la méthode pillow case comme expliqué dans le tutoriel de Red Pepper Quilts A quilt without binding (A tutorial).

Sur le devant de la courtepointe on peut voir le motif en chevron vertical. Dans mes courtepointes, je mets toujours deux épaisseurs de batting en coton ou en bambou. Pour la rendre plus chaude.  Aussi par esthétisme; je trouve que quilter deux épaisseurs donne un plus beau rendu qu’une.  Je n’aime pas les battings synthétiques.

C’est alors que se dressait devant moi un obstacle de taille.  Ma vieille machine à coudre n’arrivait pas à bien quilter la courtepointe. Les points étaient irréguliers, peu importe que je baissais la vitesse ou la pression du pied ou la tension du fil.  Pour ajouter de l’huile sur le feu, ma quilter’s compagnion qui aurait été assez forte pour faire le travail a besoin d’un sérieux ajustement.  Je me retrouvais donc dans la mélasse.  Franchement, penser à tout quilter à la main me décourageait. Alors, Mamie est venue à ma rescousse. C’est elle qui a simplement quilté la courtepointe hier. Regardez-moi cette explosion de couleurs sur fond noir!  L’arrière
Le quilt blanc sur le tissu bleu des bords de la courtepointe ajoute un beau contraste. Ouh la! la!  La neige!

Le patron Fletcher est beau.  Par contre, le tutoriel nous laisse parfois dans le vague.  Le tutoriel nous fait assembler nos pièces à 1/8″ (3 mm), malgré qu’on mesure au 1/4″ (6 mm). Pour le reste, quand on assemble les colonnes, on ne sait pas si on doit coudre à 1/8″ (3 mm) ou 1/4″ (6 mm). Alors, j’ai fait mon piecing en mesurant 1/4″ (6 mm) et ai cousu à 1/8″ (3 mm).  Pour le reste j’ai improvisé en cousant à 1/4″ (6 mm). À la fin, mauvaise surprise… Il me manquait quelques pouces à la longueur de mon devant.  Le derrière était plus étroit.  Là encore, j’ai du improvisé une solution. C’est pourquoi j’ai ajouté des bandes bleues sur le haut et le bas du devant de la courtepointe. Pour l’arrière, j’ai ajouté une colonne de carrés pour l’élargir. Alors que la courtepointe twin size devait mesurer 66″ x 83″ (168 x 211 cm), la mienne fait 64″ x 86″ (163 x 218,5 cm) finie.

Pourquoi Acid trip quilt? Metal Ado m’avait demandé une courtepointe dans les tons de gris et noir. Mais au moment où j’ai acheté mes tissus, je n’ai rien trouvé qui me plaisait. Des batiks.  De petites fleurs…  jolies peut-être, mais pas très masculines. Alors, je suis allée dans une direction complètement différente, mais en conservant le noir. Une explosion de couleurs sur fond noir! Metal Ado a été très agréablement surpris par mes choix.  Quand on la regarde de loin, toutes ces couleurs bigarrées font très trip d’acide, alors le nom s’est imposé de lui-même.

Je suis contente de la courtepointe.  Elle est belle, vivante, vibrante.  Très colorée.  Mon rêve de maman s’est réalisé.  Pas sans difficultés, mais j’ai mené mon projet à bien.  Je suis fière du travail que j’ai accompli.  Merci à mamie pour son coup de main, parce que sans elle, j’aurais du tout quilter à la main.

Bon, qu’est-ce que je pourrais coudre maintenant?

À bientôt!

Marmaille 😉

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Scattered thoughts of a crafty mom: quand le legging devient pyjama

Depuis quelques années déjà les pyjamas pour enfants vendus en magasin se portent près du corps.  Ils sont fait de tissus extensibles qui épousent les formes et suivent les mouvements du corps.  La marmaille peut bouger et remuer tout à son aise pendant qu’elle dort.

Voilà donc les températures fraîches.  Je commençais à avoir des remords de conscience.  3nager a plusieurs pyjamas longs.  Il enfile sa dormeuse au moment d’aller au lit. Il ne se réveille jamais la nuit parce qu’il a froid.
Quant à mon petit chat sauvage, c’est une autre histoire. Elle a trois pyjamas et plein de jaquettes d’été. C’était tout d’abord pour elle que j’avais décidé de faire des dormeuses. Mais comme mon homme me l’a fait remarquer, elle avait tout de même les bras nus! Qui aime avoir froid aux bras?

Pour m’excuser, je n’avais pas de patron de pyjama qui me plaisait. Je voulais lui faire des pyjamas chauds, près du corps, comme ceux qu’on trouve en magasin. Mes patrons me permettent de confectionner des pyjamas amples. Ce n’est pas ce que j’ai envie de faire. Les patrons que j’ai vu sur Internet sont beaux, mais sont tous fait pour travailler les tricots. Je voulais du polar. Je voulais de la douceur et de la chaleur.

C’est là que je me suis demandé: -« Des leggings en polar, ça existe-tu? » Et bien oui! J’en ai vu pour adultes. Regardez ceux d’Elizabeth Ça se fait donc forcément pour enfant.

Aujourd’hui, j’ai travaillé avec le patron de legging gratuit de Jamie, de Scattered thoughts of a crafty mom. Le patron multi-tailles de 3 ans à 8 ans est très bien fait. Son patron offre non seulement différentes tailles, mais aussi différentes options; comme le short et le capri volanté. Le tutoriel qu’on peut consulter sur son site Internet est clair et facile à comprendre.

J’ai mis grosso modo 20 minutes à faire ce legging en polar pour mon petit chat sauvage. imag1283 Un petit legging en polar, taille 3 ans. J’ai choisi de ne pas faire d’ourlet aux chevilles. Ça lui laisse donc de la longueur pour grandir. Même si le polar n’est pas aussi extensible que le jersey, ses pieds passent bien aux chevilles. Le legging lui va très bien.

Puis, je me suis dit que ce patron allait me servir pour faire des tonnes de pyjamas en polar pour mon petit chat sauvage. Il m’en reste des dormeuses que j’ai fait récemment. Je rentabiliserai d’avantage mes achats de tissus. Des pyjamas qui me coûteront que de l’élastique. Merveilleux!

Juste avant et après le souper, j’ai confectionné le haut du pyjama. Je me suis servi de ce patron New Look, option A.  Je le connais bien, pour l’avoir utilisé souvent.  Il est simple et rapide à faire.  Ce sont des manches raglans.  J’adore coudre ce modèle.  

Je l’ai fait du même polar et en coton piqué blanc, en taille 3 ans.imag1284 Il était prêt à la sortie du bain de ma petite sauvageonne. Le haut est un peu grand, mais je suis certaine qu’elle passera l’hiver au chaud.imag1286

Demain, j’irai m’acheter plusieurs mètres de l’élastique 3/4 po (19 mm) que je préfère et je ferai des pyjamas en séries. Je mettrai des photos quand j’aurai tout achevé.

Profitez bien de ce super patron gratuit. Il est bien fait, comporte plusieurs options et se coud en un clin d’œil. Il a été conçu pour coudre du jersey, mais chez nous l’expérience avec le polar est positive.

À bientôt!
Marmaille 😉

***Mise à jour***

Cette semaine, j’ai fait un sprint de couture de pyjamas.  J’ai dû retourner au magasin de liquidation de Goodman sur la rue St-Hubert où j’ai acheté des cotons extensibles et du bord côtelé pour 3$ la verge.  À ce prix, on s’en fait une bonne provision.  Je viens tout juste de terminer le dernier pyjama de la série.  J’ai continué d’utiliser le patron de legging de Scattered thoughts of a crafty mom et le 6932 de New Look pour le top.  Mon petit chat sauvage est très confortable dans ses nouveaux pyjamas.  Ils lui vont vraiment bien.  Vous reconnaîtrez sans mal les tissus.imag1297_1 imag1298_1 imag1305_1

Peek-a-boo sleep sack pattern: les dormeuses pour grands

Tous les soirs avant d’aller au lit, je vais jeter un coup d’œil à ma marmaille. C’est toujours le même scénario. Mon petit chat sauvage a repoussé ses couvertures. Plus rien pour la protéger du froid. Peu importe l’âge de mes enfants, la crainte qu’ils pourraient avoir froid me serre le cœur.

Qu’on les appelle sac de dodo, sac de couchage, dormeuse ou turbulette, ces espèces de poches à enfiler par-dessus le pyjama sont la solution idéale pour les petits dormeurs qui se débarrassent de leur couverture durant la nuit. Mais solution idéale ne veut pas dire parfaite pour l’enfant un peu plus vieux. Les dormeuses adaptés aux enfants de deux ans et plus sont rares. La plupart du temps, les compagnies se contentent de faire des dormeuses plus grandes. Par contre, pour l’enfant qui marche, pour l’autre qui sort seul de son lit de grand, ces dormeuses ne sont pas adaptées. L’enfant marche sur le fond de la turbulette. On repassera pour la sécurité.

Heureusement, Amy de Peek-a-boo nous propose la dormeuse avec des trous pour les pieds. Au Peek-a-boo pattern shop on trouve la Lullaby line sleep sack avec ou sans pieds. Le patron multi-tailles passe du bébé prématuré à l’enfant de cinq ou six ans.

J’ai acheté le patron la semaine dernière et je l’ai déjà bien rentabilisé. J’avais hâte de travailler avec ce patron. Voici les deux premières dormeuses avec pieds que j’ai fait mercredi dernier.imag1251J’ai fait celle-ci en taille 3-4 ans pour mon petit chat sauvage.imag1249J’ai enchaîné avec celle-ci pour 3nager, en taille 5-6 ans.imag1250 Maintenant, voici ce que ça donne porté par mes mannequins.peek-a-boo La taille 3-4 ans convient aux enfants qui mesurent 37 à 41 po (94 à 104 cm). Ma fille mesure 36 9/16 po (93 cm). (On dirait qu’elle porte une robe ballon.)  La taille 5-6 ans convient aux enfants qui mesurent 42 à 46 po (107 à 117 cm). Mon garçon mesure 44 11/16 (113, 5 cm).

Jeudi, à la Maisonnette des parents, une maman m’a passé une commande quand je lui ai parlé des dormeuses que j’avais confectionné la veille. Je suis retournée acheter du polar chez A. C. Textiles sur la rue St-Hubert.  Les tissus étaient beaux alors je me suis laissée tenter. J’en ai acheté plus. Finalement 3nager et mon petit chat sauvage auront chacun une deuxième dormeuse. J’ai passé ma fin de semaine derrière ma machine à coudre et ma surjeteuse. Voilà ce que j’ai fait:imag1262

Pour la petite M., en taille 3-4 ans. J’ai craqué pour ce polar plein de chats naïfs colorés.imag1265Une dormeuse bien masculine en polar camo et bords côtelés marine, en taille 5-6 ans.imag1264Puisque la maman de la petite M. m’avait dit de choisir mon tissu comme si c’était pour ma fille, et bien…  imag1263

L’ouverture à fermeture éclair sur le devant m’a permis de pratiquer une leçon que ma belle-mère m’a appris.imag1261Surfiler avant de coudre à la machine. C’est long, mais ça fait toute la différence. Merci mamie! 🙂 La fermeture éclair étant faite de tissu stable, c’est impossible de la coudre sur le polar qui est extensible. De plus, j’ai pu pratiquer la technique de la pose de la fermeture éclair centrée.

Au sujet du patron, je l’ai trouvé bien fait. J’aurais aimé un gabarit pour la découpe de la bande du collet. Les extrémités doivent être arrondies et pointues, alors qu’on nous dit de tailler un rectangle. Une photo, plus loin nous montre la bande telle qu’elle doit être taillée, mais elle est déjà cousue.  Autre petite chose qui accroche peut-être un peu c’est que les trous pour passer les pieds sont assez étroits. Le passage est un peu difficile. Mais ça reste bien en place. Les explications qui viennent avec le patron m’ont paru parfois un peu vague. C’est pourquoi, j’ai préféré me référer à cette méthode pour poser mes fermetures éclairs même si je ne l’ai pas complètement mise en application.  Les dormeuses sont faciles à confectionner malgré ces petits bémols et le travail demeure tout de même rapide.  Le modèle conçu par Amy de Peek-a-boo convient bien aux jeunes enfants; ils restent au chaud la nuit et peuvent se lever le lendemain matin sans risquer de se casser la figure en marchant.  C’est un achat que je recommande.  Si vous ne faites pas de couture à ce moment, il faut en commander une à quelqu’un qui possède ce grand savoir!  …  Genre moi!

Demain l’Halloween!  J’ai hâte que vous voyez les costumes que j’ai fait pour ma marmaille!

À bientôt!

Marmaille 🙂

 

Hiverniser les fenêtres avec du papier bulles

Le duplex où nous vivons est un peu comme un enfant négligé.  Le propriétaire est son parent absent.  Il compte sur nous, locataires, pour effectuer les réparations.  Quel homme intelligent ce plein aux as!  Ainsi on se tape tout le travail et puisque nous ne sommes pas des ouvriers qualifiés, il ne paye pas la main d’œuvre.  Bien entendu, c’est l’hiver que nous en subissons le plus les contrecoups.

Les murs ne sont pas isolés.  On sent un courant d’air froid chaque fois qu’on ouvre une porte d’armoire pour prendre une assiette.  Lorsque les températures hivernales descendent en bas de moins 15, la porte patio gèle.  Elle se coince dans la glace.

La nature ne m’ayant pas pourvu de beaucoup d’isolant naturel, je chausse mes gros bas, j’ enfile chandails chauds et vestes d’octobre à mai.

Il y a plusieurs années, Équiterre était venu chez moi pour m’aider à hiverniser mon appartement.  Ils ont également publié le Guide de l’efficacité énergétique. On m’avait recommandé de fermer mes rideaux dès le coucher du soleil afin que la chaleur accumulée pendant la journée ne s’échappe pas par les fenêtres.  Les rideaux doivent être plus hauts que les calorifères.  Ainsi la chaleur se dégagent dans la maison.  Autrement, elle se faufile entre le rideau et le mur et elle s’échappe vers l’extérieur.

Il faut aussi isoler les prises de courant.  Si on met notre main devant on peut parfois sentir de l’air froid s’en dégager.  Cela indique une perte de chaleur.  Donc, un gaspillage d’électricité et de votre précieux argent.

On m’avait également recommandé d’aérer mon appartement tous les jours, peu importait la température.  Le but?  Se débarrasser de l’humidité.  L’humidité dans l’air se refroidie.  Ce qui accroît notre sensation de froid.

Mais, chez nous, rien ne tient dans les murs.  Les tringles à rideaux finissent par s’arracher des murs et nous tomber sur la tête.  À la fin, j’ai arrêté de refaire d’autres trous pour poser à nouveau mes rideaux.  Mais l’hiver est arrivé.  Il fait froid ici.  Sans rideau, la chaleur s’évapore vers le dehors.  Et, bonjour l’intimité du logis!

J’ai vu une solution qui est peu coûteuse, réutilisable, ne brise rien, garde la chaleur à l’intérieur et préserve notre intimité.  Le papier bulle!

On en trouve dans les magasins de fournitures de bureau, des entrepôts de produits de rénovations et les compagnies de déménagements.  Par exemple, Bureau en gros en a tout un assortiment.  La plus part du temps, il est vendu en rouleau de 12 po (30 cm) de largeur.  À vous de choisir la longueur du rouleau, 100 pi, 175 pi, 60 pi?  Il peut également être prédécoupé comme des rouleaux de papier essuie-tout. Ah!  La grosseur des bulles n’a pas d’importance.

Pour hiverniser vos fenêtres avec le papier-bulle, vous devrez d’abord les nettoyer.  Un peu de spray, un coup de chiffon et c’est fait.

Vous aurez besoin:

d’une bouteille vaporisateur remplie d’eau réglée à « brume »

ciseau

papier bulles

ruban à mesurer

escabeau selon la hauteur de vos fenêtres

Mesurez votre fenêtre.  Coupez la dimension de papier bulles dont vous avez besoin.  À l’aide de la bouteille vaporisateur brumisez la fenêtre généreusement.  Collez votre papier bulle, côté lisse sur la fenêtre, bulles face à vous.  Et ainsi de suite.

Vous pouvez voir que le papier bulle n’empêche nullement la lumière du soleil de pénétrer.  Il brouille la vue vers l’extérieur, mais il empêche les voisins et les passants de voir chez nous, sans sacrifier la lumière du jour.

                                      J’ai posé le papier bulles dans toutes mes fenêtres; portes, porte patio, chambres, cuisine, salon.  Il faisait -15°C, -24 avec le facteur éolien et nous avons rapidement senti une différence.  La maison était plus chaude, donc plus confortable.  Mais la réelle différence, on la verra sur le compte d’électricité.

À bientôt!

Marmaille 😉