Acid trip quilt

C’est exactement la sensation que j’ai quand je termine une courtepointe. L’exaltation, le soulagement, la satisfaction d’être allée jusqu’au bout.  Parce que parfois, faire une courtepointe est un vrai parcours de combattante.  Mais on y revient toujours malgré nous.  C’est une maladie le quilt pox, j’vous dis!

1. Rio par Paintbrush Studio 2. Jungle things par Sue Marsh 3. Geekery par Sur Marsh 4. Daydreams par Stephanie Brandenburg

Dans mon article Quilt pox je vous disais que je voulais que chacun de mes enfants ait sa courtepointe. J’ai fait ma première courtepointe en 2011 alors que j’étais enceinte de 3nager. Ma seconde, en octobre 2015, pour mon petit chat sauvage. Metal Ado n’avait toujours pas la sienne. Je tenais à lui en faire une.
Le temps passait, Noël approchait. Je me suis dit que ça allait être un beau cadeau.  J’avais choisi de travailler avec le patron Fletcher free chevron quilt pattern de Shiny happy world, en grandeur twin size, lit simple. Comme j’aime défier le temps, c’est le 15 décembre je suis allée chez Tonitex sur la rue St-Laurent, alors que je ne disposais que d’une heure pour choisir et faire couper mes tissus.

Malheureusement, malgré toute ma bonne volonté, je n’ai pas eu le temps de terminer la courtepointe à temps pour Noël. J’avais assemblé les pièces du devant. Même chose pour le dos. Il ne me restait qu’à faire le sandwich avec le batting et quilter le tout. Alors j’ai emballé le travail que j’avais complété et je l’ai offert à Metal Ado à Noël pour qu’il voit que le travail était commencé et qu’il sache qu’il l’aurait bientôt. Croyez-moi, il était content de ce qu’il a trouvé dans la boîte.

J’ai décidé de ne pas binder la courtepointe, mais d’y aller avec la méthode pillow case comme expliqué dans le tutoriel de Red Pepper Quilts A quilt without binding (A tutorial).

Sur le devant de la courtepointe on peut voir le motif en chevron vertical. Dans mes courtepointes, je mets toujours deux épaisseurs de batting en coton ou en bambou. Pour la rendre plus chaude.  Aussi par esthétisme; je trouve que quilter deux épaisseurs donne un plus beau rendu qu’une.  Je n’aime pas les battings synthétiques.

C’est alors que se dressait devant moi un obstacle de taille.  Ma vieille machine à coudre n’arrivait pas à bien quilter la courtepointe. Les points étaient irréguliers, peu importe que je baissais la vitesse ou la pression du pied ou la tension du fil.  Pour ajouter de l’huile sur le feu, ma quilter’s compagnion qui aurait été assez forte pour faire le travail a besoin d’un sérieux ajustement.  Je me retrouvais donc dans la mélasse.  Franchement, penser à tout quilter à la main me décourageait. Alors, Mamie est venue à ma rescousse. C’est elle qui a simplement quilté la courtepointe hier. Regardez-moi cette explosion de couleurs sur fond noir!  L’arrière
Le quilt blanc sur le tissu bleu des bords de la courtepointe ajoute un beau contraste. Ouh la! la!  La neige!

Le patron Fletcher est beau.  Par contre, le tutoriel nous laisse parfois dans le vague.  Le tutoriel nous fait assembler nos pièces à 1/8″ (3 mm), malgré qu’on mesure au 1/4″ (6 mm). Pour le reste, quand on assemble les colonnes, on ne sait pas si on doit coudre à 1/8″ (3 mm) ou 1/4″ (6 mm). Alors, j’ai fait mon piecing en mesurant 1/4″ (6 mm) et ai cousu à 1/8″ (3 mm).  Pour le reste j’ai improvisé en cousant à 1/4″ (6 mm). À la fin, mauvaise surprise… Il me manquait quelques pouces à la longueur de mon devant.  Le derrière était plus étroit.  Là encore, j’ai du improvisé une solution. C’est pourquoi j’ai ajouté des bandes bleues sur le haut et le bas du devant de la courtepointe. Pour l’arrière, j’ai ajouté une colonne de carrés pour l’élargir. Alors que la courtepointe twin size devait mesurer 66″ x 83″ (168 x 211 cm), la mienne fait 64″ x 86″ (163 x 218,5 cm) finie.

Pourquoi Acid trip quilt? Metal Ado m’avait demandé une courtepointe dans les tons de gris et noir. Mais au moment où j’ai acheté mes tissus, je n’ai rien trouvé qui me plaisait. Des batiks.  De petites fleurs…  jolies peut-être, mais pas très masculines. Alors, je suis allée dans une direction complètement différente, mais en conservant le noir. Une explosion de couleurs sur fond noir! Metal Ado a été très agréablement surpris par mes choix.  Quand on la regarde de loin, toutes ces couleurs bigarrées font très trip d’acide, alors le nom s’est imposé de lui-même.

Je suis contente de la courtepointe.  Elle est belle, vivante, vibrante.  Très colorée.  Mon rêve de maman s’est réalisé.  Pas sans difficultés, mais j’ai mené mon projet à bien.  Je suis fière du travail que j’ai accompli.  Merci à mamie pour son coup de main, parce que sans elle, j’aurais du tout quilter à la main.

Bon, qu’est-ce que je pourrais coudre maintenant?

À bientôt!

Marmaille 😉

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’adorable Domi sweatpants de Sofilantjes Patterns

Je ne sais pas pour vous, mais chez nous l’année 2016 a été très occupée. Des rendez-vous, des activités, un camp de jour, des ateliers… je n’ai pas vu le temps passer. Pourtant, le temps m’a souvent manqué. J’avais un agenda très chargé. Quand on est aussi pris par des obligations on met des choses de côté. Mon levain dort depuis des semaines. Les projets de couture, remis à plus tard.
Pendant ce temps, la marmaille grandit. Un matin on s’aperçoit que notre petit a de l’eau dans la cave avec ses pantalons. Il faut aller magasiner, parce qu’on a pas le temps de coudre.
Mais, au magasin, je me heurte toujours aux mêmes problèmes. Rien dans les tailles qu’il me faut, ou je n’aime pas ce que je trouve. Alors, je n’achète rien.

Mon petit chat sauvage m’a fait le coup. Un matin, tout était devenu trop court. J’ai bien fini par lui trouver quelques jeans, mais ce n’était pas assez. Heureusement, j’ai pu profiter des congés des Fêtes pour faire un peu de couture. Ben beaucoup de couture. Le sac TRICOT VOYAGEUR. Puis, l’étui pour aiguilles à tricoter circulaires. Enfin, des minis bobettes.

Hier et aujourd’hui, j’ai cousu de jolis sweatpants pour mon petit chat sauvage. C’est au hasard de mes recherches que j’ai trouvé Sofilantjes patterns, une compagnie de patron de couture indépendante.
Mais c’est avec le patron du Domi Sweatpants que je suis tombée en amour.
On l’achète pour l’utiliser longtemps à cause de son très grand choix de grandeurs qui passe de 12 mois à 14 ans. C’est un modèle de pantalon unisexe sur lequel on a deux options de poches; rondes ou carrées. Trois longueurs; pantalon, capri (3/4) ou bermuda. On peut mettre un cordon à la taille élastiquée ou non.
Comme mon petit chat sauvage a besoin de pantalons c’était le prétexte parfait pour acheter le patron en pdf. La taille élastique lui permet de descendre elle-même son pantalon pour aller faire pipi sur le pot. Le pantalon est taillé près du corps. Et, j’adore les poches rondes.
Le patron du Domi sweatpants s’utilise autant pour les garçons que les filles et tout au long de l’année à cause de ces trois longueurs. Un super investissement.

J’ai fait deux pantalons en taille deux ans pour mon petit chat sauvage. Les voici: le premier en coton ouaté bleu acier Les détails de la poche Le deuxième pantalon fait d’un mélange de polyester vieux rose Détails de la poche Je me promets de lui en faire un avec ce tissu aux imprimés Incas très flash que Mamie avait dans sa réserve depuis quoi?  Les années 80?

Sofilantjes fait des patrons intelligents. Pour les tailles 12 mois à quatre ans, ils ont prévu assez de place aux fesses pour les porteurs de couches, même les lavables. Pour toutes les tailles, un extra a été prévu pour la croissance des enfants. On choisit la taille d’après le tour de hanches et la longueur de l’intérieur de la jambe (inseam). J’ai bien fait de me fier à leur charte de grandeurs et de confectionner mes pantalons en taille deux ans. Mon petit chat sauvage a bien assez de longueur pour grandir avant que je doive en faire plus grand. Par contre, j’ai coupé mon élastique plus court. Je calcule toujours 80% de son tour de taille.
On peut imprimer le patron selon taille dont on a besoin. Option que j’apprécie beaucoup.
Le tutoriel est imagé par des dessins. Pas toujours clair; avec des dessins de couture qui ne sont pas à l’endroit mentionné dans les explications écrites. Franchement ça prête à confusion. Je couds où? À 3/8″ (1 cm) ou sur le bord?
Ce que j’ai trouvé bizarre c’est de tout coudre au point zigzag. Je ne comprends pas pourquoi. Alors d’après ce que je devais coudre je choisissais entre point droit et zigzag. De toute façon je repasse toujours à la surjeteuse.
La réalisation du pantalon est rapide et facile même si on a jamais fait de poches rondes.
On pourrait presque tout faire le pantalon à la surjeteuse. Celles qui ont une cover stitch pourront s’en servir.

Marmaille et talons hauts donne une note de 4/5 pour le patron Domi sweatpants de Sofilantjes.
Les pour:
Patron unisexe
Large éventails de grandeurs
Options de poches
Options de longueurs
Utilisable en toutes saisons
Patron intelligent: espace et longueur
Impression selon grandeur
Coupe près du corps
Couture rapide
Beaux pantalons
Permet d’utiliser surjeteuse et cover stitch
Économique

Les contres:
Explications et dessins du tutoriel parfois contradictoires
Tutoriel prête parfois à confusion
Toutes les coutures au point zigzag (?)

Ça été un plaisir de coudre ces pantalons et je le ferai encore. Pour l’été je compte bien essayer les capris et les bermudas. Je pourrai également faire des pantalons pour 3nager avec ce patron. Les options sont presque infinies. C’est un patron que je n’hésite pas à recommander, même si les explications ne sont disponibles qu’en deutch ou en anglais. C’est en faisant mon premier sweatpants que j’ai compris pourquoi tant de mamans couturières l’ont adoptés. Ce patron est bien fait et donne de beaux résultats. Laissez-vous tenter, vous l’aimerez à coup sur!

À bientôt!
Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçu aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Sofilantjes patterns. Marmaille et talons hauts a testé ce patron et n’exprime que son avis de consommatrice.

Enregistrer

Minis bobettes: Classic panties & camisole de Peek-a-boo pattern shop

La pause des couches a été brève entre 3nager et la venue au monde de ma petite sauvageonne. J’avais goûté la liberté. J’avais dit adieu aux couches, dépense à la fois obligatoire et absurde quand on pense à leur utilité et leur fin de vie. 3nager portait fièrement culottes et boxers.
La naissance de ma petite sauvageonne nous replongeait fesses premières dans les couches et les lingettes. Même si on a longtemps utilisé Les meilleures couches lavables au monde j’avais hâte que mon petit chat sauvage se décide à quitter ses couches pour porter des culottes.

C’est le 20 décembre dernier que ma petite sauvageonne a décidé d’assoir son mini popotin sur son petit pot pour faire pipi. Elle regardait son petit pot de loin d’un air soupçonneux. Comme si c’était un piège dans lequel elle ne devait absolument pas tomber. Elle a mis bien du temps avant d’accepter de s’assoir dessus… toute habillée. Je la pensais encore bien loin du moment où elle serait enfin (!) prête à y faire pipi.
Nous parents, l’apprenons bien malgré nous; l’apprentissage de la propreté se fait au moment où notre bambin le décide. Ce n’est pas parce que c’est les vacances d’été que lui ou elle juge le moment opportun. Ils en ont rien à foutre de notre sens du timing. Ils sont les bigs boss du pot et s’assurent à leur façon que nous le comprenions.

La résistance de mon petit chat sauvage m’a poussé à essayer de lui trouver des petites culottes de grandes filles, question de l’inciter à faire le grand saut. Dans le commerce les plus petits sous-vêtements pour fillettes que j’ai trouvé étaient en taille trois. Ma sauvageonne est grande et menue. Très menue.  Ça n’allait pas.

Mamie avait fait des petites culottes pour 3nager quand il a commencé son apprentissage de la propreté. Mais je n’en avais pas suffisamment pour ma petite sauvageonne. C’est ce que je pensais les deux premiers jours du moins.  Elle collectionnait les pipis dans ses culottes.
Pour 3nager, Mamie avait utilisé le patron gratuit Mu et compagnie. Elle avait allongé le gousset de 3/4″ (2 cm). J’aimais que les culottes aient du bord côtelé aux cuisses et à la taille à la place d’élastiques.  Mais…
Mais j’ai vu le patron Classic panties & camisole. Comment résister?

J’ai cousu cinq paires de bobettes en taille 12 mois pour ma petite sauvageonne. Elle aura trois ans en mars, mais elle a de très petites mensurations avec son 18 1/2″ (47 cm) de tour de hanches.

Les surpiqures ajoutent de jolis détails.

EnregistrLe patron Classic panties & camisole de Peek-a-boo est multi-tailles; il se décline en tailles 12 mois à 12 ans. Il comprend la culotte et la camisole. Vu le grand éventail de tailles et l’inclusion d’un deuxième sous-vêtement à coudre le patron n’est pas cher.

Le patron est bien fait. Cependant, il serait intéressant de pouvoir choisir la taille qu’on imprime dans Adobe. J’espère que Peek-a-boo l’inclura à l’avenir parce que c’est une option très utile. Petit bémol; si vous imprimez le patron en noir, vous aurez peut-être de la difficulté à vous repérer dans toutes ces lignes qui se chevauchent.

Le tutoriel est clair, même en anglais. Il y a beaucoup de photos pour faire la démonstration des explications. Les culottes se cousent en un rien de temps. Du vite fait, bien fait.

À l’essayage, j’avais peur que les bobettes soient un peu trop serrées. Mais ma petite sauvageonne m’a dit qu’elles sont correctes. La culotte monte haut. Vraiment haut. Puisque que le tour de taille est en bord côtelé, ça redescend un peu et ça plisse sur le devant. À l’œil, c’est fatigant, mais il semble qu’elles soient quand même confortables. La culotte couvre tout. On ne voit pas de craque de fesses, ni de bout de fesses.

J’ai apprécié de trouver un modèle de patron qui offre aussi petit que 12 mois en mensurations. Mais j’aime moins que la culotte monte aussi haut. Elle sont faciles à coudre et le produit fini est beau, personne ne peut le nier. La fourche a une bonne largeur, ni trop étroite, ni trop large. Le gousset a une bonne longueur et j’aime qu’il soit fixé au fond de la culotte.

Marmaille et talons hauts donne la note de 3/5 au patron Classic panties & camisole de Peek-a-boo.

Les pour:
Grand choix de tailles
Tutoriel clair
Comprend un deuxième sous-vêtement
Bon prix
Couture rapide
Belle culotte
Couvre bien
Pas d’élastiques

Les contres:
Impossible d’imprimer une taille choisie
Repérage difficile entre les lignes si imprimé en noir
Taille très haute
Redescend sur le devant et plisse

Peek-a-boo pattern shop offre de beaux patrons. Il y a beaucoup de travail derrière chaque modèle mis en vente. Il y a cependant toujours place à l’amélioration. Je pense qu’avec 3/5, je peux recommander l’achat de ce patron. Si vous n’avez jamais fait de petite culotte, c’est un bon début. C’est aussi l’occasion d’utiliser la surjeteuse. L’ouvrage se fera encore plus vite. Je n’ai pas encore fait la camisole, mais je prévois en faire pour l’été. Camisole et bobette sont le pyjama idéal lors des chaudes nuits d’été.
De toute façon, mon but était de faire des petites de culottes de grandes filles assez petites pour mon petit chat sauvage afin de l’encourager à aller faire pipi sur le pot. Elle aime beaucoup en porter. Elle a fait d’énorme progrès en moins de deux semaines. Je suis fière d’elle!

À bientôt!

Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçu aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Peek-a-boo pattern shop.  Marmaille et talons hauts a testé ce patron et n’exprime que son avis de consommatrice.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Scattered thoughts of a crafty mom: quand le legging devient pyjama

Depuis quelques années déjà les pyjamas pour enfants vendus en magasin se portent près du corps.  Ils sont fait de tissus extensibles qui épousent les formes et suivent les mouvements du corps.  La marmaille peut bouger et remuer tout à son aise pendant qu’elle dort.

Voilà donc les températures fraîches.  Je commençais à avoir des remords de conscience.  3nager a plusieurs pyjamas longs.  Il enfile sa dormeuse au moment d’aller au lit. Il ne se réveille jamais la nuit parce qu’il a froid.
Quant à mon petit chat sauvage, c’est une autre histoire. Elle a trois pyjamas et plein de jaquettes d’été. C’était tout d’abord pour elle que j’avais décidé de faire des dormeuses. Mais comme mon homme me l’a fait remarquer, elle avait tout de même les bras nus! Qui aime avoir froid aux bras?

Pour m’excuser, je n’avais pas de patron de pyjama qui me plaisait. Je voulais lui faire des pyjamas chauds, près du corps, comme ceux qu’on trouve en magasin. Mes patrons me permettent de confectionner des pyjamas amples. Ce n’est pas ce que j’ai envie de faire. Les patrons que j’ai vu sur Internet sont beaux, mais sont tous fait pour travailler les tricots. Je voulais du polar. Je voulais de la douceur et de la chaleur.

C’est là que je me suis demandé: -« Des leggings en polar, ça existe-tu? » Et bien oui! J’en ai vu pour adultes. Regardez ceux d’Elizabeth Ça se fait donc forcément pour enfant.

Aujourd’hui, j’ai travaillé avec le patron de legging gratuit de Jamie, de Scattered thoughts of a crafty mom. Le patron multi-tailles de 3 ans à 8 ans est très bien fait. Son patron offre non seulement différentes tailles, mais aussi différentes options; comme le short et le capri volanté. Le tutoriel qu’on peut consulter sur son site Internet est clair et facile à comprendre.

J’ai mis grosso modo 20 minutes à faire ce legging en polar pour mon petit chat sauvage. imag1283 Un petit legging en polar, taille 3 ans. J’ai choisi de ne pas faire d’ourlet aux chevilles. Ça lui laisse donc de la longueur pour grandir. Même si le polar n’est pas aussi extensible que le jersey, ses pieds passent bien aux chevilles. Le legging lui va très bien.

Puis, je me suis dit que ce patron allait me servir pour faire des tonnes de pyjamas en polar pour mon petit chat sauvage. Il m’en reste des dormeuses que j’ai fait récemment. Je rentabiliserai d’avantage mes achats de tissus. Des pyjamas qui me coûteront que de l’élastique. Merveilleux!

Juste avant et après le souper, j’ai confectionné le haut du pyjama. Je me suis servi de ce patron New Look, option A.  Je le connais bien, pour l’avoir utilisé souvent.  Il est simple et rapide à faire.  Ce sont des manches raglans.  J’adore coudre ce modèle.  

Je l’ai fait du même polar et en coton piqué blanc, en taille 3 ans.imag1284 Il était prêt à la sortie du bain de ma petite sauvageonne. Le haut est un peu grand, mais je suis certaine qu’elle passera l’hiver au chaud.imag1286

Demain, j’irai m’acheter plusieurs mètres de l’élastique 3/4 po (19 mm) que je préfère et je ferai des pyjamas en séries. Je mettrai des photos quand j’aurai tout achevé.

Profitez bien de ce super patron gratuit. Il est bien fait, comporte plusieurs options et se coud en un clin d’œil. Il a été conçu pour coudre du jersey, mais chez nous l’expérience avec le polar est positive.

À bientôt!
Marmaille 😉

***Mise à jour***

Cette semaine, j’ai fait un sprint de couture de pyjamas.  J’ai dû retourner au magasin de liquidation de Goodman sur la rue St-Hubert où j’ai acheté des cotons extensibles et du bord côtelé pour 3$ la verge.  À ce prix, on s’en fait une bonne provision.  Je viens tout juste de terminer le dernier pyjama de la série.  J’ai continué d’utiliser le patron de legging de Scattered thoughts of a crafty mom et le 6932 de New Look pour le top.  Mon petit chat sauvage est très confortable dans ses nouveaux pyjamas.  Ils lui vont vraiment bien.  Vous reconnaîtrez sans mal les tissus.imag1297_1 imag1298_1 imag1305_1

Des bonbons ou la vie!

Joyeux Halloween!

Joyeux Halloween!

3nager avait hâte à l’Halloween.  Il devenait de plus en plus excité au fur et à mesure que les dodos se rapprochaient de la soirée fatidique.  Franchement, je n’ai rien fait pour calmer son impatience.  J’aime cette fête autant que les enfants.   Décorer une citrouille, faire des costumes, me déguiser et faire la cueillette des bonbons m’amuse beaucoup.

Chaque année, je passe beaucoup de temps à chercher des idées de costumes.  Puis, je fais le tour des DIY, tutoriels et patrons.  Au besoin, j’achète du tissu et les autres fournitures, pour enfin commencer à faire les costumes que mes enfants porteront. Des fois, je m’en fais aussi un.  Mais cette année, j’ai reporté mon costume de religieuse.  Si j’avais la chance de tomber sur un patron d’habit original porté par les sœurs je n’hésiterais pas une seconde à m’en coudre un. Mais c’est impossible à trouver.  Malheureusement…

Cette année, je n’ai pas eu à chercher mon inspiration très loin pour costumer ma marmaille.  3nager est un fan fini de Star Wars.  Sur le coup, il m’avait dit qu’il voulait se déguiser en Darth Vader.  J’étais un peu déçue…  Il a déjà tout pour le personnifier.  Mais j’ai eu une idée qui l’a tout de suite convaincu.  Mais je vous réserve la surprise pour un peu plus tard.

Mon petit chat sauvage qui n’a que deux ans et demi n’avait aucune idée de ce qu’était l’Halloween.  J’avais donc le champ complètement libre.  Franchement je n’ai pas chercher longtemps.  Elle a d’ailleurs eu beaucoup de succès hier, autant pendant la petite fête à la MDP qu’à la cueillette.

Ma marmailleimag1280Un Ewok et une vache!

Voyons un vrai Ewok.

Ewok Couturiel:

Pour faire le déguisement de 3nager, je ne me suis pas cassé la tête.  Ça aurait été encore plus simple si j’avais pu trouver un costume d’ourson…  Une suggestion comme ça en passant.  Comme j’avais déjà tous les tissus aussi bien m’en servir.  Je lui ai fait un ensemble en polar camouflage, en grandeur 6x, pour être certaine qu’il puisse le porter par-dessus son manteau d’hiver.  Parce que mine de rien, hier soir on avait 0 °C avec un ressenti de -2 °C.

Quand j’ai fait l’ensemble, j’ai pris de la peluche pour faire le devant du chandail, que j’ai rallongé et arrondi pour imiter une forme de bedon d’ours.

Pour le foulard, j’ai fouillé dans une pile de vieux t-shirt de Metal Ado.  J’ai choisi de massacrer un t-shirt du Canadien.  Je l’ai tourné à l’envers, j’ai coupé le bord côtelé au cou.  J’ai fait deux oreilles en peluche, que j’ai cousu à la main en les tenant bien droites sur le dessus du foulard.  Chez Kava, sur la rue St-Hubert, j’ai acheté du lacet imitation suède, que j’ai cousu à l’aide d’une aiguille à laine.imag1287imag1288Aux yeux de 3nager, Metal Ado et tous les autres fans de Star Wars que nous avons croisé, le déguisement était réussi.  De se faire reconnaître comme un Ewok a rendu mon petit bonhomme très heureux!

Couturiel de la vache

Là encore je n’ai pas eu à acheter de tissus.  J’ai dépensé environ cinq dollars pour acheter des tétines et c’est tout.  J’avais déjà tout le reste depuis belle lurette.

J’avais ce coton ouaté imprimé vache depuis un bon deux ans.  Je ne l’utilisais pas.  Mon petit chat sauvage adore ce ruminant.  Comme pour le Ewok, je voulais quelque chose qui serait facilement identifiable et drôle.  Je n’ai pas manqué mon coup.

Avec un patron à costume d’Halloween, j’ai fait la combinaison  et le chapeau en grandeur trois ans.

imag1290Pour faire la queue, je me suis inspiré de ce tutoriel en anglais. Pour commencer, la mienne est plus courte. Ensuite, pour le tissu vache, j’ai cousu un tube sur l’envers que j’ai retourné sur l’endroit. Ça fait une plus belle finition. J’ai roulé le tissu du centre comme un cigare, j’ai passé une aiguille à couche dedans, puis j’ai faufilé dans le tube en tissu de vache. J’ai cousu la queue à la combinaison.

Pour le pis, j’ai taillé un ovale.  Je l’ai posé à 3 po (7, 5 cm) de la fourche, bien centré sur le devant.  J’ai placé les quatre tétines dessus pour décider de leur emplacement.  Je les ai épinglé.  Je les ai cousu à la main.imag1289Ma fille aimait pincer les tétines pour voir si du lait allait en sortir.

Pour la capuche, je me suis dessiné un gabarit d’oreilles.  Puis, j’ai cousu les oreilles dans les coutures latérales.  Quant aux cornes, j’ai improvisé un gabarit.  Après les avoir cousues, je les ai bourrées, puis fermées.  J’ai marqué leur emplacement sur la capuche, puis je les ai tenues droites pour les coudre à la main.  Je voulais qu’elles tiennent droites sur la tête.  À la toute fin, j’ai posé des boutons pression sur le devant.imag1291

J’aurais pu faire un ensemble de jogging à la place, le résultat aurait été aussi bon.

Si vous ne trouvez pas de tissu vache, achetez du blanc et de la peinture à tissu noire.  Peignez des taches dessus.  Ou trouvez un ensemble de jogging blanc et une tuque sur lesquels vous peindrez les taches.  Faites des oreilles, et cousez-les à la main.  Ensuite, vous y aller avec le pis, cousu sur le chandail et la queue.  Simple, simple, simple!

À la fin de la cueillette de bonbons ma marmaille était crevée.  Ils ont eu du plaisir et nous avons passé une belle soirée.

J’espère que mes couturiels vous inspireront pour l’an prochain.  Si vous avez des questions, n’hésitez pas, il me fera plaisir de vous répondre.

Peek-a-boo sleep sack pattern: les dormeuses pour grands

Tous les soirs avant d’aller au lit, je vais jeter un coup d’œil à ma marmaille. C’est toujours le même scénario. Mon petit chat sauvage a repoussé ses couvertures. Plus rien pour la protéger du froid. Peu importe l’âge de mes enfants, la crainte qu’ils pourraient avoir froid me serre le cœur.

Qu’on les appelle sac de dodo, sac de couchage, dormeuse ou turbulette, ces espèces de poches à enfiler par-dessus le pyjama sont la solution idéale pour les petits dormeurs qui se débarrassent de leur couverture durant la nuit. Mais solution idéale ne veut pas dire parfaite pour l’enfant un peu plus vieux. Les dormeuses adaptés aux enfants de deux ans et plus sont rares. La plupart du temps, les compagnies se contentent de faire des dormeuses plus grandes. Par contre, pour l’enfant qui marche, pour l’autre qui sort seul de son lit de grand, ces dormeuses ne sont pas adaptées. L’enfant marche sur le fond de la turbulette. On repassera pour la sécurité.

Heureusement, Amy de Peek-a-boo nous propose la dormeuse avec des trous pour les pieds. Au Peek-a-boo pattern shop on trouve la Lullaby line sleep sack avec ou sans pieds. Le patron multi-tailles passe du bébé prématuré à l’enfant de cinq ou six ans.

J’ai acheté le patron la semaine dernière et je l’ai déjà bien rentabilisé. J’avais hâte de travailler avec ce patron. Voici les deux premières dormeuses avec pieds que j’ai fait mercredi dernier.imag1251J’ai fait celle-ci en taille 3-4 ans pour mon petit chat sauvage.imag1249J’ai enchaîné avec celle-ci pour 3nager, en taille 5-6 ans.imag1250 Maintenant, voici ce que ça donne porté par mes mannequins.peek-a-boo La taille 3-4 ans convient aux enfants qui mesurent 37 à 41 po (94 à 104 cm). Ma fille mesure 36 9/16 po (93 cm). (On dirait qu’elle porte une robe ballon.)  La taille 5-6 ans convient aux enfants qui mesurent 42 à 46 po (107 à 117 cm). Mon garçon mesure 44 11/16 (113, 5 cm).

Jeudi, à la Maisonnette des parents, une maman m’a passé une commande quand je lui ai parlé des dormeuses que j’avais confectionné la veille. Je suis retournée acheter du polar chez A. C. Textiles sur la rue St-Hubert.  Les tissus étaient beaux alors je me suis laissée tenter. J’en ai acheté plus. Finalement 3nager et mon petit chat sauvage auront chacun une deuxième dormeuse. J’ai passé ma fin de semaine derrière ma machine à coudre et ma surjeteuse. Voilà ce que j’ai fait:imag1262

Pour la petite M., en taille 3-4 ans. J’ai craqué pour ce polar plein de chats naïfs colorés.imag1265Une dormeuse bien masculine en polar camo et bords côtelés marine, en taille 5-6 ans.imag1264Puisque la maman de la petite M. m’avait dit de choisir mon tissu comme si c’était pour ma fille, et bien…  imag1263

L’ouverture à fermeture éclair sur le devant m’a permis de pratiquer une leçon que ma belle-mère m’a appris.imag1261Surfiler avant de coudre à la machine. C’est long, mais ça fait toute la différence. Merci mamie! 🙂 La fermeture éclair étant faite de tissu stable, c’est impossible de la coudre sur le polar qui est extensible. De plus, j’ai pu pratiquer la technique de la pose de la fermeture éclair centrée.

Au sujet du patron, je l’ai trouvé bien fait. J’aurais aimé un gabarit pour la découpe de la bande du collet. Les extrémités doivent être arrondies et pointues, alors qu’on nous dit de tailler un rectangle. Une photo, plus loin nous montre la bande telle qu’elle doit être taillée, mais elle est déjà cousue.  Autre petite chose qui accroche peut-être un peu c’est que les trous pour passer les pieds sont assez étroits. Le passage est un peu difficile. Mais ça reste bien en place. Les explications qui viennent avec le patron m’ont paru parfois un peu vague. C’est pourquoi, j’ai préféré me référer à cette méthode pour poser mes fermetures éclairs même si je ne l’ai pas complètement mise en application.  Les dormeuses sont faciles à confectionner malgré ces petits bémols et le travail demeure tout de même rapide.  Le modèle conçu par Amy de Peek-a-boo convient bien aux jeunes enfants; ils restent au chaud la nuit et peuvent se lever le lendemain matin sans risquer de se casser la figure en marchant.  C’est un achat que je recommande.  Si vous ne faites pas de couture à ce moment, il faut en commander une à quelqu’un qui possède ce grand savoir!  …  Genre moi!

Demain l’Halloween!  J’ai hâte que vous voyez les costumes que j’ai fait pour ma marmaille!

À bientôt!

Marmaille 🙂