De mamie, faite par maman.

Courtepointe en flanelle, pour ma sauvageonne, de mamie, faite par maman.  Granny hugs quilt, 21 janvier 2017.

 Octobre 2015.  J’étais allée chez mamie pour qu’elle fasse des broderies sur la courtepointe de ma sauvageonne. Dans son atelier, sur une haute pile de tissus, se trouvait un assortiment de flanelles. Des flanelles douces, coordonnées. Mamie aime acheter les collections de tissus coordonnés. Tout est agencé, on a pas à se casser la tête pour faire des mix and match. Elle m’a offert les tissus à une condition; elle voulait que j’en fasse une courtepointe pour notre sauvageonne. J’ai accepté tout de suite d’accéder à sa requête.

Août 2016. Je cherchais du tissu pour un projet de couture quand je suis tombé sur l’assortiment de flanelles. Je n’avais pas encore fait la courtepointe. Pour une raison ou une autre, mon projet était resté en plan. J’avais assez perdu de temps comme ça. J’ai lavé tout le lot et je me suis mis à la recherche d’idées. J’ai trouvé un modèle simple, intéressant et très rapide à faire; le Quick triangles baby quilt de Lindsay Connor du site Craft Buds.
Grâce à son tutoriel, j’ai appris comment faire huit carrés formés de 16 (HST: half square triangles) triangles rectangles d’un coup. De la productivité optimisée. Une technique de patchwork très instructive. Le travail s’en trouve facilité et rapide. En un rien de temps, j’ai pu faire tous mes carrés, puis les disposer selon mon envie.
En moins d’un après-midi, tout le devant de la courtepointe était assemblé. Mais…  J’ai dû mettre mon projet de côté, parce que je n’avais pas assez de batting.

Janvier 2017. J’ai terminé la courtepointe de Metal Ado de laquelle il m’est resté des retailles de batting. Sur le coup de l’impulsion, hier après-midi, j’ai décidé que je devais achever la courtepointe une fois pour toute. Mon projet avait assez traîné en longueur. Tout allait bien…  Quand tout à coup, ma machine à coudre s’est mis à sauter des points. Ah non!  Pfff!  C’était bien le moment de faire des siennes à cette machine!  Qu’est-ce qu’il pouvait y avoir de pas correct?  Ah bon, je vois…  Je n’avais pas d’aiguilles à quilter.  Pourquoi?  Les raisons sont simples.  Je n’en trouve pas dans mon coin.  Je ne pense jamais d’en commander sur Internet.  Du coup, je fais avec ce que j’ai.  Par conséquent j’ai passé une partie la soirée à jurer comme ce perroquet

Quilter’s parrot, The Big Book of Bobbins: fun quilty cartoons Julia Icenogle.

J’ai persévéré et terminé la courtepointe au beau milieu de la nuit dernière.  La machine à la vitesse minimale… Ça va pout, pout, pout! Comme un vieux bazou.  Après avoir dormi quelques heures j’ai vite mis la courtepointe à laver pour voir le produit fini.  J’aime l’aspect fripé, usé que ça donne aux courtepointes.  J’avais hâte de pouvoir la photographier à son meilleur.

Zoom quilting vue du dos

Zoom quilting vue du devant

Roulement de tambours…  Le dos tout quilté de la courtepointe.

Le devant.  Tadam!

Après la séance photo, j’ai donné la courtepointe à sa destinataire.  Ma sauvageonne.  Elle l’a tout de suite adopté.  Parce qu’elle la trouve belle et douce.  Elle m’a demandé de lui mettre sur les épaules, s’y frottait le nez.  Au bout d’un moment elle m’a demandé si elle allait pouvoir dormir avec ce soir.  Ma réponse positive l’a ravie.  Elle a enchaîné en me demandant de poser sa courtepointe sur son lit, ce que j’ai fait avec plaisir.  C’était très attendrissant de la voir aller se coucher sur sa courtepointe et s’y lover.

Enregistrer Au coucher ce soir, elle s’est assurée d’avoir sa courtepointe dans son lit.

Mamie,
Ca été un plaisir pour moi de travailler avec ces belles flanelles pour toi. J’espère que tu trouveras que la longue attente en aura valu le coup. Le nom de la courtepointe est venu naturellement, et ne pourrait être plus approprié. Qu’en penses-tu?
Bisous xxx

À bientôt!
Marmaille 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’adorable Domi sweatpants de Sofilantjes Patterns

Je ne sais pas pour vous, mais chez nous l’année 2016 a été très occupée. Des rendez-vous, des activités, un camp de jour, des ateliers… je n’ai pas vu le temps passer. Pourtant, le temps m’a souvent manqué. J’avais un agenda très chargé. Quand on est aussi pris par des obligations on met des choses de côté. Mon levain dort depuis des semaines. Les projets de couture, remis à plus tard.
Pendant ce temps, la marmaille grandit. Un matin on s’aperçoit que notre petit a de l’eau dans la cave avec ses pantalons. Il faut aller magasiner, parce qu’on a pas le temps de coudre.
Mais, au magasin, je me heurte toujours aux mêmes problèmes. Rien dans les tailles qu’il me faut, ou je n’aime pas ce que je trouve. Alors, je n’achète rien.

Mon petit chat sauvage m’a fait le coup. Un matin, tout était devenu trop court. J’ai bien fini par lui trouver quelques jeans, mais ce n’était pas assez. Heureusement, j’ai pu profiter des congés des Fêtes pour faire un peu de couture. Ben beaucoup de couture. Le sac TRICOT VOYAGEUR. Puis, l’étui pour aiguilles à tricoter circulaires. Enfin, des minis bobettes.

Hier et aujourd’hui, j’ai cousu de jolis sweatpants pour mon petit chat sauvage. C’est au hasard de mes recherches que j’ai trouvé Sofilantjes patterns, une compagnie de patron de couture indépendante.
Mais c’est avec le patron du Domi Sweatpants que je suis tombée en amour.
On l’achète pour l’utiliser longtemps à cause de son très grand choix de grandeurs qui passe de 12 mois à 14 ans. C’est un modèle de pantalon unisexe sur lequel on a deux options de poches; rondes ou carrées. Trois longueurs; pantalon, capri (3/4) ou bermuda. On peut mettre un cordon à la taille élastiquée ou non.
Comme mon petit chat sauvage a besoin de pantalons c’était le prétexte parfait pour acheter le patron en pdf. La taille élastique lui permet de descendre elle-même son pantalon pour aller faire pipi sur le pot. Le pantalon est taillé près du corps. Et, j’adore les poches rondes.
Le patron du Domi sweatpants s’utilise autant pour les garçons que les filles et tout au long de l’année à cause de ces trois longueurs. Un super investissement.

J’ai fait deux pantalons en taille deux ans pour mon petit chat sauvage. Les voici: le premier en coton ouaté bleu acier Les détails de la poche Le deuxième pantalon fait d’un mélange de polyester vieux rose Détails de la poche Je me promets de lui en faire un avec ce tissu aux imprimés Incas très flash que Mamie avait dans sa réserve depuis quoi?  Les années 80?

Sofilantjes fait des patrons intelligents. Pour les tailles 12 mois à quatre ans, ils ont prévu assez de place aux fesses pour les porteurs de couches, même les lavables. Pour toutes les tailles, un extra a été prévu pour la croissance des enfants. On choisit la taille d’après le tour de hanches et la longueur de l’intérieur de la jambe (inseam). J’ai bien fait de me fier à leur charte de grandeurs et de confectionner mes pantalons en taille deux ans. Mon petit chat sauvage a bien assez de longueur pour grandir avant que je doive en faire plus grand. Par contre, j’ai coupé mon élastique plus court. Je calcule toujours 80% de son tour de taille.
On peut imprimer le patron selon taille dont on a besoin. Option que j’apprécie beaucoup.
Le tutoriel est imagé par des dessins. Pas toujours clair; avec des dessins de couture qui ne sont pas à l’endroit mentionné dans les explications écrites. Franchement ça prête à confusion. Je couds où? À 3/8″ (1 cm) ou sur le bord?
Ce que j’ai trouvé bizarre c’est de tout coudre au point zigzag. Je ne comprends pas pourquoi. Alors d’après ce que je devais coudre je choisissais entre point droit et zigzag. De toute façon je repasse toujours à la surjeteuse.
La réalisation du pantalon est rapide et facile même si on a jamais fait de poches rondes.
On pourrait presque tout faire le pantalon à la surjeteuse. Celles qui ont une cover stitch pourront s’en servir.

Marmaille et talons hauts donne une note de 4/5 pour le patron Domi sweatpants de Sofilantjes.
Les pour:
Patron unisexe
Large éventails de grandeurs
Options de poches
Options de longueurs
Utilisable en toutes saisons
Patron intelligent: espace et longueur
Impression selon grandeur
Coupe près du corps
Couture rapide
Beaux pantalons
Permet d’utiliser surjeteuse et cover stitch
Économique

Les contres:
Explications et dessins du tutoriel parfois contradictoires
Tutoriel prête parfois à confusion
Toutes les coutures au point zigzag (?)

Ça été un plaisir de coudre ces pantalons et je le ferai encore. Pour l’été je compte bien essayer les capris et les bermudas. Je pourrai également faire des pantalons pour 3nager avec ce patron. Les options sont presque infinies. C’est un patron que je n’hésite pas à recommander, même si les explications ne sont disponibles qu’en deutch ou en anglais. C’est en faisant mon premier sweatpants que j’ai compris pourquoi tant de mamans couturières l’ont adoptés. Ce patron est bien fait et donne de beaux résultats. Laissez-vous tenter, vous l’aimerez à coup sur!

À bientôt!
Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçu aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Sofilantjes patterns. Marmaille et talons hauts a testé ce patron et n’exprime que son avis de consommatrice.

Enregistrer

Minis bobettes: Classic panties & camisole de Peek-a-boo pattern shop

La pause des couches a été brève entre 3nager et la venue au monde de ma petite sauvageonne. J’avais goûté la liberté. J’avais dit adieu aux couches, dépense à la fois obligatoire et absurde quand on pense à leur utilité et leur fin de vie. 3nager portait fièrement culottes et boxers.
La naissance de ma petite sauvageonne nous replongeait fesses premières dans les couches et les lingettes. Même si on a longtemps utilisé Les meilleures couches lavables au monde j’avais hâte que mon petit chat sauvage se décide à quitter ses couches pour porter des culottes.

C’est le 20 décembre dernier que ma petite sauvageonne a décidé d’assoir son mini popotin sur son petit pot pour faire pipi. Elle regardait son petit pot de loin d’un air soupçonneux. Comme si c’était un piège dans lequel elle ne devait absolument pas tomber. Elle a mis bien du temps avant d’accepter de s’assoir dessus… toute habillée. Je la pensais encore bien loin du moment où elle serait enfin (!) prête à y faire pipi.
Nous parents, l’apprenons bien malgré nous; l’apprentissage de la propreté se fait au moment où notre bambin le décide. Ce n’est pas parce que c’est les vacances d’été que lui ou elle juge le moment opportun. Ils en ont rien à foutre de notre sens du timing. Ils sont les bigs boss du pot et s’assurent à leur façon que nous le comprenions.

La résistance de mon petit chat sauvage m’a poussé à essayer de lui trouver des petites culottes de grandes filles, question de l’inciter à faire le grand saut. Dans le commerce les plus petits sous-vêtements pour fillettes que j’ai trouvé étaient en taille trois. Ma sauvageonne est grande et menue. Très menue.  Ça n’allait pas.

Mamie avait fait des petites culottes pour 3nager quand il a commencé son apprentissage de la propreté. Mais je n’en avais pas suffisamment pour ma petite sauvageonne. C’est ce que je pensais les deux premiers jours du moins.  Elle collectionnait les pipis dans ses culottes.
Pour 3nager, Mamie avait utilisé le patron gratuit Mu et compagnie. Elle avait allongé le gousset de 3/4″ (2 cm). J’aimais que les culottes aient du bord côtelé aux cuisses et à la taille à la place d’élastiques.  Mais…
Mais j’ai vu le patron Classic panties & camisole. Comment résister?

J’ai cousu cinq paires de bobettes en taille 12 mois pour ma petite sauvageonne. Elle aura trois ans en mars, mais elle a de très petites mensurations avec son 18 1/2″ (47 cm) de tour de hanches.

Les surpiqures ajoutent de jolis détails.

EnregistrLe patron Classic panties & camisole de Peek-a-boo est multi-tailles; il se décline en tailles 12 mois à 12 ans. Il comprend la culotte et la camisole. Vu le grand éventail de tailles et l’inclusion d’un deuxième sous-vêtement à coudre le patron n’est pas cher.

Le patron est bien fait. Cependant, il serait intéressant de pouvoir choisir la taille qu’on imprime dans Adobe. J’espère que Peek-a-boo l’inclura à l’avenir parce que c’est une option très utile. Petit bémol; si vous imprimez le patron en noir, vous aurez peut-être de la difficulté à vous repérer dans toutes ces lignes qui se chevauchent.

Le tutoriel est clair, même en anglais. Il y a beaucoup de photos pour faire la démonstration des explications. Les culottes se cousent en un rien de temps. Du vite fait, bien fait.

À l’essayage, j’avais peur que les bobettes soient un peu trop serrées. Mais ma petite sauvageonne m’a dit qu’elles sont correctes. La culotte monte haut. Vraiment haut. Puisque que le tour de taille est en bord côtelé, ça redescend un peu et ça plisse sur le devant. À l’œil, c’est fatigant, mais il semble qu’elles soient quand même confortables. La culotte couvre tout. On ne voit pas de craque de fesses, ni de bout de fesses.

J’ai apprécié de trouver un modèle de patron qui offre aussi petit que 12 mois en mensurations. Mais j’aime moins que la culotte monte aussi haut. Elle sont faciles à coudre et le produit fini est beau, personne ne peut le nier. La fourche a une bonne largeur, ni trop étroite, ni trop large. Le gousset a une bonne longueur et j’aime qu’il soit fixé au fond de la culotte.

Marmaille et talons hauts donne la note de 3/5 au patron Classic panties & camisole de Peek-a-boo.

Les pour:
Grand choix de tailles
Tutoriel clair
Comprend un deuxième sous-vêtement
Bon prix
Couture rapide
Belle culotte
Couvre bien
Pas d’élastiques

Les contres:
Impossible d’imprimer une taille choisie
Repérage difficile entre les lignes si imprimé en noir
Taille très haute
Redescend sur le devant et plisse

Peek-a-boo pattern shop offre de beaux patrons. Il y a beaucoup de travail derrière chaque modèle mis en vente. Il y a cependant toujours place à l’amélioration. Je pense qu’avec 3/5, je peux recommander l’achat de ce patron. Si vous n’avez jamais fait de petite culotte, c’est un bon début. C’est aussi l’occasion d’utiliser la surjeteuse. L’ouvrage se fera encore plus vite. Je n’ai pas encore fait la camisole, mais je prévois en faire pour l’été. Camisole et bobette sont le pyjama idéal lors des chaudes nuits d’été.
De toute façon, mon but était de faire des petites de culottes de grandes filles assez petites pour mon petit chat sauvage afin de l’encourager à aller faire pipi sur le pot. Elle aime beaucoup en porter. Elle a fait d’énorme progrès en moins de deux semaines. Je suis fière d’elle!

À bientôt!

Marmaille 😉

***NDLR***
La rédaction n’a reçu aucune compensation de quelque nature que ce soit de la part de Peek-a-boo pattern shop.  Marmaille et talons hauts a testé ce patron et n’exprime que son avis de consommatrice.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Toutes douillettes les aiguilles à tricoter


Dans Tricot sur le go! publié hier, je vous avais écrit que j’allais vous écrire un couturiel pour faire un joli étui pour ranger les aiguilles à tricoter circulaires. Celui que vous voyez sur la photo a été donné en cadeau à mamie avec son sac Tricot Voyageur.
Je trouvais que c’était le complément idéal. Ça non plus, mamie n’en avait pas!

Le modèle que j’ai créé est une pochette accordéon à six compartiments qui font 3″ x 7″ (7,5 x 18 cm). L’intérieur est en coton et pour l’extérieur j’ai recyclé la jambe d’une paire de jeans. J’ai mis deux boutons pressions à hauteurs différentes pour une fermeture ajustable. L’étui fermé mesure d’après mon souvenir 7,5″ ou 8″ de long par environ 3,5″ de large (19 – 20 cm x 9 cm).

Mais avant d’arriver à ce résultat, j’ai galéré. Beaucoup galéré! Je pensais faire une bonne chose en travaillant avec ce tutoriel. Mais ça ne donnait pas du tout ce que je voulais. J’avais beau couper plus grand, je n’arrivais à rien, sauf gaspiller du tissu.
Puis, en jasant avec Metal Ado il me dit simplement: -« Ben commence par le côté court à la place. » Mouais… J’me suis dit que pour faire exprès mon brain de fils devait avoir raison.
Il avait totalement raison!

Cet étui vous intéresse? Je vous explique tout de suite comment le réaliser. Il y a beaucoup d’étapes, mais c’est facile.

Taillez un grand rectangle de tissu de 22″ x 30″ (56 x 76,5 cm). Toutes les coutures sont au 1/4″ (6mm).
Endroit contre endroit, cousez les deux côtés de 22″ (56 cm) ensemble. Puis, placer la couture au milieu, bien centrée, et pressez-la, ouverte, au fer.Enregistrer Faites une couture à une extrémité pour fermer l’ouverture. Fermez l’autre extrémité que partiellement. Vous aurez besoin d’une ouverture pour retourner votre rectangle sur l’endroit. Pressez vos deux dernières coutures.

Enregistrer Pliez votre rectangle en deux, couture contre couture, puis cousez. Vous aurez un rectangle d’environ 10,5″ x 29,5″ (16,5 x 35 cm).
Divisez l’espace de la pliure à la couture en trois sections égales. Faites une couture sur chaque ligne tracée de façon à obtenir trois canaux comme ceci: Placez les coutures et la pliure une sur l’autre, au milieu, de façon à former un accordéon Faites une piqure à 1/8″ (3 mm) de chaque côtés des trois sections Vous obtiendrez ce petit accordéon Mettez votre accordéon de côté. Nous allons maintenant nous attaquer à la partie extérieure de la pochette.

Dans le tissu de votre choix, taillez deux rectangles de 4″ x 19″ (10 x 48 cm) et un petit rectangle d’1″ x 2″ (2,5 x 5 cm). Sur l’endroit, marquez l’emplacement des boutons pressions femelles, à l’une des extrémités du rectangle.J’ai posé mes deux boutons pressions femelles vers l’extérieur à 1 1/4″ et 2 1/2″ (3 et 6 cm)

EnregP      PPPPPPPPrenez votre autre pièce de tissu.  Placez votre accordéon dessus, sur l’endroit du tissu.  La couture de l’accordéon doit être dessous.  Elle sera complètement cachée.  Positionnez l’accordéon à 1/2 ou 3/4″ (1,2 ou 2 cm) du bord.  Puis cousez-le à la pièce en jeans en passant dans la ligne de surpiqure, un stitch in the ditch.  (Dans la dernière section.) Parfait!

Posez votre autre pièce de jeans par dessus, endroit contre endroit.  Mais faites attention à l’emplacement de vos boutons pressions.  Épinglez, puis cousez.  Laissez une ouverture au bout. Si vous avez arrondi la partie du rabat, faites des crans.Cela vous semblera difficile, voir impossible, mais retournez votre ouvrage sur l’endroit.Faites une piqure sur le contour.Pliez les bords vifs de l’ouverture d’ 1/2″ (13 mm).  Pressez au fer.  Refermez l’extrémité avec une petite couture à la main.Au point invisible, cousez les deux pans de la pochette accordéon au tissu extérieur de la pochette.Joignez les extrémités du compartiment du dessus en faisant quelques points à la main.Vos six compartiments en accordéon sont créés.Posez le bouton pression côté mâle à l’intérieur de l’étui, à 1″ (2,5 cm).

Pliez en deux et fermez le rabat.  Votre étui est terminé. Un ensemble cadeau parfait pour la tricoteuse!

J’aime cette façon simple de faire des compartiments accordéon.  Encore faut-il avoir la bonne marche à suivre.  C’est grâce à Metal Ado si mon projet a pu aboutir.

Je suis très contente du résultat, c’est un bel étui.

Pour terminer, j’espère que mon couturiel est compréhensible et mes explications claires.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je me ferai un plaisir de vous aider.

À la prochaine!

Marmaille 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Des bonbons ou la vie!

Joyeux Halloween!

Joyeux Halloween!

3nager avait hâte à l’Halloween.  Il devenait de plus en plus excité au fur et à mesure que les dodos se rapprochaient de la soirée fatidique.  Franchement, je n’ai rien fait pour calmer son impatience.  J’aime cette fête autant que les enfants.   Décorer une citrouille, faire des costumes, me déguiser et faire la cueillette des bonbons m’amuse beaucoup.

Chaque année, je passe beaucoup de temps à chercher des idées de costumes.  Puis, je fais le tour des DIY, tutoriels et patrons.  Au besoin, j’achète du tissu et les autres fournitures, pour enfin commencer à faire les costumes que mes enfants porteront. Des fois, je m’en fais aussi un.  Mais cette année, j’ai reporté mon costume de religieuse.  Si j’avais la chance de tomber sur un patron d’habit original porté par les sœurs je n’hésiterais pas une seconde à m’en coudre un. Mais c’est impossible à trouver.  Malheureusement…

Cette année, je n’ai pas eu à chercher mon inspiration très loin pour costumer ma marmaille.  3nager est un fan fini de Star Wars.  Sur le coup, il m’avait dit qu’il voulait se déguiser en Darth Vader.  J’étais un peu déçue…  Il a déjà tout pour le personnifier.  Mais j’ai eu une idée qui l’a tout de suite convaincu.  Mais je vous réserve la surprise pour un peu plus tard.

Mon petit chat sauvage qui n’a que deux ans et demi n’avait aucune idée de ce qu’était l’Halloween.  J’avais donc le champ complètement libre.  Franchement je n’ai pas chercher longtemps.  Elle a d’ailleurs eu beaucoup de succès hier, autant pendant la petite fête à la MDP qu’à la cueillette.

Ma marmailleimag1280Un Ewok et une vache!

Voyons un vrai Ewok.

Ewok Couturiel:

Pour faire le déguisement de 3nager, je ne me suis pas cassé la tête.  Ça aurait été encore plus simple si j’avais pu trouver un costume d’ourson…  Une suggestion comme ça en passant.  Comme j’avais déjà tous les tissus aussi bien m’en servir.  Je lui ai fait un ensemble en polar camouflage, en grandeur 6x, pour être certaine qu’il puisse le porter par-dessus son manteau d’hiver.  Parce que mine de rien, hier soir on avait 0 °C avec un ressenti de -2 °C.

Quand j’ai fait l’ensemble, j’ai pris de la peluche pour faire le devant du chandail, que j’ai rallongé et arrondi pour imiter une forme de bedon d’ours.

Pour le foulard, j’ai fouillé dans une pile de vieux t-shirt de Metal Ado.  J’ai choisi de massacrer un t-shirt du Canadien.  Je l’ai tourné à l’envers, j’ai coupé le bord côtelé au cou.  J’ai fait deux oreilles en peluche, que j’ai cousu à la main en les tenant bien droites sur le dessus du foulard.  Chez Kava, sur la rue St-Hubert, j’ai acheté du lacet imitation suède, que j’ai cousu à l’aide d’une aiguille à laine.imag1287imag1288Aux yeux de 3nager, Metal Ado et tous les autres fans de Star Wars que nous avons croisé, le déguisement était réussi.  De se faire reconnaître comme un Ewok a rendu mon petit bonhomme très heureux!

Couturiel de la vache

Là encore je n’ai pas eu à acheter de tissus.  J’ai dépensé environ cinq dollars pour acheter des tétines et c’est tout.  J’avais déjà tout le reste depuis belle lurette.

J’avais ce coton ouaté imprimé vache depuis un bon deux ans.  Je ne l’utilisais pas.  Mon petit chat sauvage adore ce ruminant.  Comme pour le Ewok, je voulais quelque chose qui serait facilement identifiable et drôle.  Je n’ai pas manqué mon coup.

Avec un patron à costume d’Halloween, j’ai fait la combinaison  et le chapeau en grandeur trois ans.

imag1290Pour faire la queue, je me suis inspiré de ce tutoriel en anglais. Pour commencer, la mienne est plus courte. Ensuite, pour le tissu vache, j’ai cousu un tube sur l’envers que j’ai retourné sur l’endroit. Ça fait une plus belle finition. J’ai roulé le tissu du centre comme un cigare, j’ai passé une aiguille à couche dedans, puis j’ai faufilé dans le tube en tissu de vache. J’ai cousu la queue à la combinaison.

Pour le pis, j’ai taillé un ovale.  Je l’ai posé à 3 po (7, 5 cm) de la fourche, bien centré sur le devant.  J’ai placé les quatre tétines dessus pour décider de leur emplacement.  Je les ai épinglé.  Je les ai cousu à la main.imag1289Ma fille aimait pincer les tétines pour voir si du lait allait en sortir.

Pour la capuche, je me suis dessiné un gabarit d’oreilles.  Puis, j’ai cousu les oreilles dans les coutures latérales.  Quant aux cornes, j’ai improvisé un gabarit.  Après les avoir cousues, je les ai bourrées, puis fermées.  J’ai marqué leur emplacement sur la capuche, puis je les ai tenues droites pour les coudre à la main.  Je voulais qu’elles tiennent droites sur la tête.  À la toute fin, j’ai posé des boutons pression sur le devant.imag1291

J’aurais pu faire un ensemble de jogging à la place, le résultat aurait été aussi bon.

Si vous ne trouvez pas de tissu vache, achetez du blanc et de la peinture à tissu noire.  Peignez des taches dessus.  Ou trouvez un ensemble de jogging blanc et une tuque sur lesquels vous peindrez les taches.  Faites des oreilles, et cousez-les à la main.  Ensuite, vous y aller avec le pis, cousu sur le chandail et la queue.  Simple, simple, simple!

À la fin de la cueillette de bonbons ma marmaille était crevée.  Ils ont eu du plaisir et nous avons passé une belle soirée.

J’espère que mes couturiels vous inspireront pour l’an prochain.  Si vous avez des questions, n’hésitez pas, il me fera plaisir de vous répondre.